Mes rares amis flamands

Frères et sœurs en Aton, seul vrai dieu solaire visible, dans sa très sainte Trinité… aussi sainte que compréhensible… A sa droite Akhenaton, Pharaon priapique en perpétuelle érection pour sa dulcinée Néfertiti, trônant à la gauche d’Aton, drapée dans de légères voilettes Victoria Secrets qui dissimulent à peine ses deux seins généreux, frémissants sous leurs bonnets de fines dentelles de Calais… une parure érotique fabriquée en Chine chez… ‘Lemon Curve Inc la Mouche’… à Shanghai.

D’après ce que je vois d’ici, même les Belges vont avoir un beau week-end en Groland… Ma joie est grande car les rares apparitions d’Aton dans le pot de chambre de l’Europe sont des conditions idéales pour des conversions rapides à la seule vraie religion vraie, le culte solaire d’Aton, dieu visible à l’œil nu pour les mécréants qui fréquentent encore les dangereuses églises, mosquées ou synagogues…

Mes rares amis flamands

Si les gens savaient tout le mal que l’on pense d’eux, ils en diraient bien davantage de nous… cela étant, il est inutile de vous noircir exagérément, votre entourage pourrait en profiter alors que le travail est probablement déjà bien engagé.

On peut combattre un ennemi déclaré, en uniforme, en ordre de bataille, mais cela c’était avant… le combat moderne est plus subtil, virtuel, manipulateur, isolé, évanoui dans les foules transformées en bouclier humain… Adieu la charge héroïque, le combat chevaleresque au corps à corps, à l’épée pour les nobles, au gourdin pour la piétaille…

‘Schild en Vriend‘… hurlaient les Klauwaerts flamingants à la bataille des Eperons d’Or avant d’égorger cruellement des centaines de barons, comtes, marquis et ducs désarçonnés dans les marais de la plaine de Groeninghe…

Toutes les règles de la chevalerie française ont été foulées aux pieds lors de ce carnage de 1302 près de Courtrai… on alla même jusqu’à tuer en flamand… alors que les pires terroristes de l’Etat Islamique offrent le martyr dans la langue maternelle des suppliciés.

A la décharge de mes rares amis flamands, je dois à la vérité de dire que les troupes dites ‘flamandes’ étaient épaulées par des Namurois et surtout des Liégeois dont nul n’ignore la cruauté légendaire lorsque leurs sens sont échauffés par leur alcool frelaté, le péket aromatisé…

Quel bonheur tout de même que de voir flamands et wallons, dont l’union faisait déjà la force invincible, bouter hors des gras pâturages de la Flandre éternelle ces pétomanes arrogants de la noblesse française.

Philippe le Bel ne s’en remettra jamais… il lui fallut reconstituer une chevalerie crédible… Tout le monde n’a pas sous la main des hommes d’exception comme Frimout, Frère, Merckx, Cordy, Peterbroek, Vaucleroy, De Launoit… il faut donner du temps au temps pour faire émerger une noblesse royale présentable…

Le roi de France épuisé choisit finalement la négociation avec le Lion Flamand dont il avait expérimenté les crocs acérés….

Je pleure en repensant à ce héros flamand, Gui de Dampierre, digne ancêtre de Bart de Wever et Jan Jambon qui perpétuent le combat contre la francophonie honnie.

Alors dire du mal… dire du mal… c’est facile à dire… mais dire du mal de qui ? Il y a plein de gens dont j’ai envie de dire du mal mais ils sont les personnages principaux de mes ‘Mémoires’ que je peaufine, à la nuit tombante, quand les grenouilles visqueuses croassent dans les étangs de mon parc. Je ne peux pas déflorer ce texte, très attendu par mon éditeur parisien…

Ma méchanceté est telle qu’elle pourrait me valoir les procès les plus longs, les procédures les plus pénibles, les frais d’avocats les plus exorbitants pour des jugements aussi lointains qu’aléatoires, voire même un séjour dans les sinistres geôles du royaume de Gotha… des prisons sur lesquelles le soleil ne se lève jamais… pour un adorateur d’Aton, ce supplice est insupportable.

Aton, seul vrai dieu visible, astre solaire généreux, m’a donc demandé ce matin de calmer mes ardeurs belliqueuses et de réfléchir à la liturgie atonique qui doit accompagner son culte trinitaire…

Alors, plutôt que de dire du mal des cons… si on blasphémait ? Au collège, je faisais pipi dans la boîte aux lettres du préfet de l’internat… pas mal, non ?

Aujourd’hui j’irais plutôt faire pipi la nuit dans un bénitier ou un confessionnal… Non, mieux encore, caca dans un confessionnal… voilà qui serait drôle… Tiens, je servirais la messe en agitant la sonnette à l’improviste pour voir la tronche furieuse du curé dérangé dans ses homélies… rigolo, non ?

En fait, je n’en ferai rien parce que je n’en ai plus rien à faire… les sacrements Atoniques ont été réduits à leur plus simple expression… Baptême ? On ne baptisera plus des bébés innocents qui ne demandent rien à personne… Eucharistie ? Un bien maigre repas réduit à une fine pastille qui ne nourrit plus personne… Confession ? Confesser quoi ? Puisque vous n’êtes coupable de rien… Aton vous aime avec vos magnifiques péchés… Il n’a rien à vous pardonner…

De plus, quelle punition que ces radotages peccamineux qui dérangent autant que la puanteur de vos supposées vertus… Confirmation ? Que voudriez-vous donc encore confirmer… Mariage ? Faites plutôt un bon bail 3-6-9… cela vous évitera un divorce civil, devenu la norme courante, avec tous les emmerdements juridiques et financiers qui l’accompagnent généralement…

Ordination ? L’Atonicisme n’a pas de clergé… juste quelques sages hédonistes dionysiaques qui méditent dans la seule joie du vivre encore… Dispersés sur la planète, les sages diffuseront leurs rares pensées utiles sur Facebook, meilleur réseau social pour dialoguer entre les communautés.

La seule exigence Atonique reste la prière trois fois par jour…. Toujours le Trinitaire… A votre lever qui peut être plus tardif que celui d’Aton à l’Est… Aton se lève trop tôt… A midi au Sud… A l’Ouest au coucher d’Aton épuisé…

Il vous suffit de lever les bras, mains tendues vers l’astre sacré en prononçant deux ou trois courtes glossolalies… (Consulter Wikipédia pour les jeunes ignares) … glossolalies strictement incompréhensibles pour les observateurs éventuels… Aton, Akhenaton et Néfertiti, Trinité Atonique Sacrée, vous comprennent parfaitement… Que demander de plus ? Prière Atonique accomplie.

C’est faire honneur au soleil que de se lever après lui. (Yvan Audouard 1.1)


(*article initialement publié sur Facebook le 06-05-2015)

Laisser un commentaire