Génocides

Je suis pour l’heure plongé dans des lectures africaines pour, tenter de mieux comprendre ce continent qui est devenu le mien… une curiosité compréhensible, probablement inutile, peut-être même malsaine…

Pourquoi toujours vouloir tout comprendre alors qu’il suffirait de croire ce qu’on nous raconte… c’est dans la foi aveugle que nous trouvons la paix de l’esprit, le repos de notre âme transcendante… (Lol)

Je termine un livre de Pierre Péan sur le Rwanda des années 1990-1994, celles du génocide… ‘Noires fureurs, blancs menteurs’… en livre de poche aux éditions Pluriel…

Pour conserver votre santé mentale, votre innocence enfantine, vos dernières illusions sur la bienveillance humaine, je vous déconseille formellement de lire ce bouquin qui peut gravement porter atteinte à l’équilibre psychique des personnes fragiles… la grande masse, quoi, 95 % du troupeau…

Ceux qui se pensent intellectuellement blindés peuvent se lancer mais je ne garantis pas les suites dommageables, même sur les esprits les plus avertis… cette ‘Shoah Africaine’ est juste irrespirable.

Pierre Péan est un des meilleurs journalistes français d’investigation, des enquêtes minutieuses, méticuleuses dans chaque détail croisé, recroisé… Péan vilipendé, comme il se doit, par ses nombreux ennemis, surtout ses confrères qui ont la fâcheuse habitude d’écrire à peu près n’importe quoi en fonction de leurs intérêts immédiats, sans ne se soucier aucunement des conséquences criminelles de leurs affabulations.

L’Afrique est un mystère insondable pour les Européens… Ils n’y comprennent rien, ils n’y comprendront jamais rien… je vous rassure, nous n’y comprenons, nous-mêmes, pas grand-chose…

L’ami d’hier est votre pire ennemi de demain… son large sourire masque peut-être une féroce haine ancestrale… le secret est une tradition orale, une règle non-écrite… la famille, les ancêtres, sont la véritable religion animiste célébrée par les sorciers-marabouts… le mensonge, la manipulation, le faux-témoignage, la rouerie, la désinformation, font partie intégrante des cultures tribales…

Bref, l’Européen classique, rationnel, se prend les pieds dans le tapis d’une mauvaise pièce dont il joue, de toute manière, le rôle du méchant ou de l’idiot utile… C’est même sa meilleure excuse, la seule véritable excuse…

Pierre Péan le sait quand il attaque un sujet aussi délicat que le ‘soi-disant génocide’ des Tutsis par les ‘Escadrons de la Mort’ Hutus pilotés par le dictateur sanguinaire Juvénal Habyarimana, un Hutu démoniaque qui aurait orchestré cette ‘Shoah Africaine’….

Voilà pour la vérité officielle défendue par la presse francophone belge, française, par la diaspora Tutsie trop active en exil, par les organisations internationales aveugles, par les francs-maçons, par l’Eglise Protestante Réformée, par une partie de la gauche française…

Des dizaines de livres, d’études, de rapports, d’articles viennent étayer la fable officielle montée de toutes pièces par la diaspora Tutsie pour faire porter le chapeau du crime à ceux qui tentaient de s’opposer au drame… … le colonialisme belge, la France-Afrique de Foccart Mitterrand, l’Eglise Catholique… pauvres cathos qui n’avait rien à voir dans cette affaire… un dérapage qui m’aurait évidemment amusé.

Il y a tellement de haines différentes dans ces massacres Rwandais qu’il faut à Pierre Péan 550 pages de démonstrations, de témoignages, d’interviews, d’annexes, pour démonter l’immonde mécanique de ce qui restera probablement dans l’histoire comme une des manipulations les plus honteuses de la post colonisation…

Haine ethnique, haine raciale, haine religieuse, haine de la France, haine des Tutsis collabos de l’intérieur, haine des Hutus majoritaires, haine des intellectuels… haine de tout ce qui se met en travers de la marche inexorable de Paul Kagamé et ses dignitaires vers la conquête du pouvoir… des ‘nazis-nègres’ qui dorment sur des montagnes de cadavres non-identifiés dans les charniers de cette ‘Shoah Africaine’.

Le silence est retombé sur Kigali… comme il est retombé sur les camps nazis… les survivants préfèrent ne plus en parler… Ils se taisent dans tous leurs dialectes…. A quoi bon ? On ne les croit même plus… ce sont eux les coupables, les révisionnistes, les Faurisson négationniste… Mieux vaut garder pour soi ces images indicibles qui ne sont plus que des funèbres statistiques pour la Communauté Internationale indifférente…

Après tout, il n’y a pas eu trop de morts blancs… quelques bonnes dictatures-amies ne nuisent pas à l’équilibre très démocratique de l’Afrique Noire.

Pour une fois que la France, dans l’honneur, avait tenté de défendre au Rwanda la majorité Hutue de 85 % contre la minorité Tutsie de 15 %, la voilà accusée de tous les complots…

Ils auraient abattu le Falcon que François Mitterrand avait offert à Juvénal Habyarimana… leurs soldats, ivres, auraient massacré, violé, torturé les Tutsis qui leur tombaient sous la main… Jean-Christophe, le fils du Président, est même accusé de cultiver, trafiquer du cannabis… L’Eglise Catholique aurait également favorisé des massacres dans ses églises-refuges… On est chez les fous.

Toutes ces fables sont véhiculées par les Goebbels noirs, les omniprésents propagandistes Tutsis, avec l’appui de Français haineux ou manipulés, de deux journalistes belges amoureuses, payées, aveugles ou décérébrées ?… Il eut fallu le leur demander… Convaincre Jean Gol, Hervé Hasquin, Michel Rocard de s’engager dans la cause minoritaire Tutsie ne devait pas être une mince affaire… ils y sont pourtant parvenus, entraînant avec eux les francs-maçons belges, l’ULB, les médias, l’Eglise Réformée Française, dans cette voie suicidaire.

La lumière revient lentement sur la vérité des faits… grâce au juge Bruguière, quelques repentis Rwandais qui commencent à parler, des témoins anonymes… ils racontent tous comment Kagamé fit abattre cyniquement le Falcon d’Habyarimana par ses forces armées avec les lance-roquettes de Museveni, le Président-Tutsi à vie de l’Ouganda, la base arrière du FPR de Kagamé… La machine infernale ourdie par Paul Kagamé et ses amis ne résistera pas au temps long de l’Histoire…

Mais, en attendant, il est trop tard… le mal est fait… Kagamé a déclenché le génocide programmé par ses soins… des millions de vies vont être détruites ou saccagées…. Le pouvoir dictatorial est entre les mains des coupables avec notre bénédiction… Kagamé – Kabila – Museveni…

Ils peuvent préparer discrètement leurs prochaines exactions criminelles, leurs manipulations des majorités au Burundi, en République très Démocratique du Congo… Ne lisez par Pierre Péan… vous allez devenir fou… moi, ce n’est pas trop grave… je l’étais déjà.Génocides


(*article initialement publié sur Facebook le 30-04-2016)

Laisser un commentaire