UDRT

udrtRobert Hendrick est mort à 73 ans… il était le Président Fondateur de l’UDRT… Union Démocratique pour le Respect du Travail… Je l’avais rencontré à la fin des années 70… l’homme m’avait séduit par sa sincérité, son enthousiasme, un certain charisme… je l’ai aidé vigoureusement comme récolteur de fonds pour financer la première campagne électorale de son parti…

Avec mon ami sulfureux, Albert Mahieu, nous avions même réuni une bonne dizaine de millions de nos excellents francs belges de l’époque…

Le résultat électoral… deux députés, Robert Hendrick, Pascal de Roubaix… deux sénateurs, Thomas Delahaye, le notaire Jean-Pierre De Clippele… Une petite victoire sans plus.

C’en était trop pour le PRL de Jean Gol… Ils sont passés à l’attaque avec leurs méthodes musclées de débauchages opportunistes… Nous étions présentés comme des nazis populistes… Thomas Delahaye est parti à la bonne soupe de la Révision Constitutionnelle, le notaire de Clippele au sénat pour le PRL…

Pascal de Roubaix, réticent, n’a plus été réélu… Il y a brisé sa carrière de banquier… Robert Hendrick a été réélu de justesse sur une liste PSC, grâce à son ami Jean-Louis Thys.

Muni de ce viatique démocratique, il a abandonné la politique à la fin de son deuxième mandat de député pour se consacrer à la vente de cuisines équipées en Brabant Wallon… il assurait aussi la présidence d’une famélique Chambre de Commerce du Brabant Wallon… Comme Président de la Chambre de Commerce de Wallonie, je l’avais revu dans ce cadre… le lion avait perdu ses crocs comme sa superbe, ne me donnant plus que le médiocre spectacle de ses pinaillages à répétition sur des détails qui n’intéressaient personne…

Ma déception tardive fut à la mesure de l’admiration juvénile que je lui avais portée.

Je n’ai jamais revu Thomas Delahaye, une belle intelligence juridique au service d’une mauvaise cause… le notaire de Clippele est resté égal à lui-même… un sénateur opportuniste engraissant son étude notariale par le biais de son ‘Syndicat des Propriétaires’.

J’ai soutenu à plusieurs reprises Pascal de Roubaix dans ses initiatives généralement malheureuses… j’ai lu attentivement ses nombreux écrits jusqu’à finalement comprendre que j’avais affaire à un catholique intégriste, délirant, dont il valait mieux s’écarter…

Il était allé un jour jusqu’à souhaiter, dans une lettre ouverte, le retour au pouvoir civil de l’archevêque de Malines… vous imaginez Monseigneur Léonard le Ringard en premier ministre belge… la goutte d’eau fit déborder le vase de ma compréhension limitée, il est vrai.

L’UDRT était probablement un parti libéral teinté de poujadisme… classes moyennes, commerçants, petits artisans, Horeca… en gros la clientèle de la ’Défense Sociale’, le canard de Victor Pauwels qui, je pense, a disparu aujourd’hui…

Les accusations de fascisme, même de populisme, étaient parfaitement déplacées mais vivement encouragées par le PRL de Jean Gol qui n’aurait jamais dû insulter cet opposant dont il mesurait parfaitement le respect de la véritable démocratie… qui n’est peut-être pas la leur.

Robert Hendrick n’a justement pas cédé à cette tentation populiste, fasciste qu’il détestait… L’UDRT ne fut jamais un Front National, style Le Pen… c’est même probablement ce qui causa sa disparition trop rapide du paysage politique belge sous les coups de boutoir de ses adversaires libéraux.

Je me souviens encore d’une élection communale où chacune de nos affiches UDRT était décorée d’une croix gammée pour bien faire comprendre à l’élégante population lasnoise le grave danger nazi qui la menaçait soudainement…

Nous avons heureusement raté, à quelques voix près, ce siège communal tant espéré par l’UDRT… Remercions le Seigneur d’avoir échappé à la punition de ces réunions insipides, dignes de la gestion de la Principauté de Groland, sous la présidence majestueuse du pacha poivrot local, héritier imbécile d’un fleuron de la brasserie belge, dorénavant noyé dans de médiocres ersatz de cervoise de la détestable Ménapie honnie.

Robert Hendrick n’aimait ni l’impôt excessif, ni la punition des petits entrepreneurs, ni le syndicalisme de destruction massive, ni l’administration aussi pléthorique que stupide… qui lui donnerait tort ?

A défaut de génie, Il laissera le souvenir d’un homme honnête… un homme qui s’est battu pour ses convictions avec des résultats proches de zéro… quoi de plus courant ?

Robert aimait les théories ultra-libérales de Friedrich Hayek, un opposant de son ami Keynes, un partisan de l’ordre spontané libéral opposé à l’ordre constructiviste socialiste… la main invisible du marché qui nous apporterait spontanément le bonheur…

Vaste débat sur lequel je me refuse à épiloguer ici… un bon sujet de dissertation pour nos amis intelligents qui souhaiteraient éclairer nos lanternes.

Par contre, je ne résiste pas au plaisir de vous répéter l’éloge funèbre de son ami Pascal de Roubaix dans son blog ‘Le Beffroi’, informateur ce matin de la Libre Belgique….

‘Le tribun véhément s’était mué en un philosophe chrétien d’une humanité souriante (sic) mais plus lucide que jamais, toujours généreux, toujours passionné et engagé toujours’.

Cela vaut son pesant de cacahuètes… c’est hallucinant d’eau bénite, de vertus chrétiennes, de crémeuse amitié, de parfums encensés… mais ce n’est pas vraiment l’homme que j’ai connu…

Il faut craindre l’Eglise et ses intoxiqués car ils ne savent pas ce qu’ils font… c’est Jésus qui l’a dit.

Tout croyant se masturbe dans sa propre sacristie. (Achille Chavée)


(*article initialement publié sur Facebook le 23-04-2015)

Laisser un commentaire