Le bonheur dans le labeur

Le bonheur dans le labeurLe bonheur dans le labeur… travailler aura bien été ma première règle de vie, certainement pas par obligation, simplement par plaisir… j’y ai trouvé toutes mes joies, hier comme aujourd’hui, avec des saveurs délicates, des arômes de parfums rares, des raffinements renouvelés.

Cette valeur est la mienne… j’aurais aimé la transmettre, la partager… ce ne fut qu’un échec riche d’enseignements qui émaillent mes pieuses méditations avec Aton… ma grandiose découverte du véritable monothéisme solaire, le seul qui vaille, avec une conversion trop tardive pour achever une vie, au demeurant bien remplie.

Le labeur est une valeur qui ne devrait pas vous conduire à négliger d’autres valeurs plus répandues, assez bien partagées, dans les parcs fleuris de la gentry belgicaine… il faut savoir apprécier les joies campagnardes de Lasne…. sa Tartine, chez Clément, Odrimont, son superbe golf, la Marache, paradis de verdure pour commerçants aisés…

Aton vous recommande les beuveries dionysiaques, les débauches caniculaires, les exhibitions pétaradantes de vos réussites passionnantes… pour vous.

La bière et le rosé sont au frais… les jolies femmes sont chaudes… les jeunes éphèbes sont égrillards… les saucisses rôtissent sur les gril… la fête peut commencer avec la bénédiction indulgente du soleil, Aton qui réchauffe une telle fureur de vivre…

Même remarque à Knokke-Le Zoute, en plus riche encore, si c’était possible, pas nécessairement en plus amusant.

Farniente, amitiés, sports, cervoises, vinasses, bonnes victuailles, sexualités généreuses restent des valeurs très sûres… personne ne vous les reprochera au dernier acte de la comédie… plus tard, votre principal regret serait de ne pas les avoir suffisamment pratiquées…

Ce serait évidemment la pire des finales… quand la comédie tourne au tragique, nous devrions, tous ensemble encore, rire, boire, danser, chanter comme Edith Piaf, mourante, dans sa petite robe noire…

Non, rien de rien, non je ne regrette rien… tout cela m’est bien égal. (Piaf 1.1)


*initialement publié sur Facebook, le 08-06-201

Laisser un commentaire