Akhenaton

AkhenatonLes religions du Livre prétendent avoir inventé le monothéisme… ce n’est de nouveau qu’une fable supplémentaire… le premier monothéisme avait été inventé des centaines d’années avant eux par le Pharaon Egyptien Akhenaton qui voulut imposer la seule religion crédible, visible, le culte révélé du dieu soleil.

Akhenaton fit détruire toutes les idoles de ses ancêtres, retira ses pouvoirs à la caste de leurs prêtres, se fit représenter dans la pierre avec sa femme, la délicieuse Néfertiti, et ses chers petits… Elle et lui avec Aton, l’astre solaire, formèrent la première divine trinité dont se sont inspirés, des centaines d’années plus tard, les fabulistes du pouilleux Royaume de Judas pour s’inventer le Père, le Fils, le Saint Esprit, tous invisibles, le fils du père… humain… trop humain.

La Trinité Pharaonique était une évidence… la Trinité Biblique reste une énigme que les meilleurs théologiens renoncent à expliquer clairement au grand public, réservant cet exercice de masturbation à une élite qui fait semblant de comprendre… Plus c’est compliqué, plus c’est con, mieux cela passe… c’est du Saint Paul de Tarse revu par Goebbels, mis en forme par Gombrowicz… autant vous dire qu’il vaut mieux aller vous coucher. C’était sans compter sur la sournoiserie comme la haine de médiocres religieux qui allaient combattre, dans l’ombre des murailles, ce Pharaon ‘hérétique’… la première hérésie décrétée était née… il en naîtra beaucoup d’autres… l’hérésie fut au christianisme ce que la chasse d’eau est à la cuvette Jacob Delafon… indispensable.

Soulignons donc les fulgurances majeures de ce Pharaon aussi hérétique que génial visionnaire… monothéisme visible, puisque solaire, trinité divine, humanité chaleureuse… C’en était trop pour le plus grand nombre des esclaves superstitieux, manipulés par les sous-officiers du polythéisme, qui allait se charger de faire disparaître cet intrus diabolique.

Le cadavre du vieux Pharaon n’était pas encore refroidi que son successeur, Toutankhamon, un gamin manipulé par la caste des prêtres, le faisait disparaître au burin, effaçait ses cartouches les plus sacrées avant de profaner sa tombe pour jeter ce tas de bandelettes gluantes dans le Nil… les crocodiles firent le reste du travail… On se serait cru dans un Califat islamique, des iconoclastes faisant exploser les trésors de Tombouctou… Honte sur eux.

Le judaïsme a plus ou moins échappé à toutes ces hérésies… ils sont plus cohérents, plus intelligents peut-être… par contre les chrétiens et les musulmans les ont multipliées au point que la plus subtile des lionnes n’y retrouverait jamais ses petits lionceaux affamés.

Pour les cathos, tout a commencé avec l’Arianisme, une gigantesque branlette trinitaire qui les a absorbés pendant plusieurs siècles… L’empereur Constantin y perdait le peu de latin de cuisine qui lui restait encore, à force de discuter avec des païens barbares, des évêques lointains qui n’étaient d’accord sur rien…. On se croyait chez les écologistes tant les voix étaient discordantes sur tous les sujets bibliques…

On multiplia donc les conciles, les réunions au sommet, les têtes à têtes pour accoucher lentement d’une construction canonique qui donnerait satisfaction à tous… cela tenait vaguement la route mais le plus petit commun dénominateur n’a jamais fait un édifice indestructible. Il a donc fallu en rajouter des couches successives, toutes plus folles les unes que les autres… infaillibilité, virginité, trinité, célibat, angélisme, résurrection, miracles, sainteté, indulgences, ascension, assomption, pentecôte…

Un travail aussi complexe alors qu’il est contesté aujourd’hui de toute part… Calvinistes, Luthériens, Anglicans, Pentecôtistes, Adventistes, Baptistes, Evangélistes, Mormons, Témoins de Jéhovah, Unitaristes… avec condamnations par quelques intégristes, des fous furieux, qui excommunient tous les papes après Vatican II… Tous ces papes seraient hérétiques, ils sont condamnés aux flammes de l’enfer… tout sacrement reçu de ce clergé maudit est un péché mortel qu’il faudra confesser à je ne sais plus très bien qui pour ne pas subir le même sort affreux.

Si vous y ajoutez les historiens, les découvertes de la science… les datations au carbone 14, un outil satanique… Vous récoltez le doute sur toutes les dates, toutes les reliques les plus sacrées, la vraie croix, le Saint Suaire, le tombeau, l’emplacement des lieux les plus saints… le vieux Ratzinger a craqué, le jeune François est au bord du gouffre, poussé par des équipes techniques en panique devant l’ampleur du désastre qui se précise.

Nos amis islamistes ont été plus raisonnables dans leurs hérésies, ce qui ne les empêchent pas de s’entretuer entre Sunnites et Chiites avec des variations salafistes, frères musulmans, Mourides, une sorte d’Islam à la carte avec des imams aux opinions divergentes.

Mais me direz-vous, pourquoi l’Imam de Boucotte persiste à nous bassiner les oreilles avec ces considérations hérétiques ? D’abord, parce que j’adore cela… ensuite parce que l’église Arménienne vient de sanctifier 1.500.000 martyrs du génocide ottoman… sanctifications abusives ? Qu’en pense notre pauvre pape François ? Les orthodoxes russes avaient déjà sanctifié tous les Romanov… assassinés, d’accord… mais sanctifiés ? L’œcuménisme est un chemin de croix. En fait, je recommande à tous mes fidèles lecteurs le retour à la religion monothéiste de nos ancêtres égyptiens… le culte du soleil, Aton, dans sa très sainte trinité avec Akhenaton et Néfertiti… Le matin, debout, vous levez les mains vers le ciel pour adorer l’astre sacré… trois prières trinitaires par jour… lever à l’est, midi au sud, coucher à l’ouest…

Quelques brèves glossolalies pour impressionner le spectateur qui pourrait se convertir à la vraie foi… les catéchumènes sont les bienvenus… Pour les miracles… s’orienter vers Boucotte, grâce à Google Earth, entrer en soi, prier, promettre la dîme de vos revenus avant d’exprimer la demande spécifique… elle sera satisfaite dès réception des fonds… Aton ne fait pas crédit… Dans Aton, tout est bon. (VC 1.1)


(*article initialement publié sur Facebook le 26-04-2015)

Laisser un commentaire