Génocides

GénocidesComme le disait cyniquement Staline… ‘Un mort c’est une douleur, un million de morts c’est une statistique.’… Aucun sentiment chez Staline, ni chez Mao, Hitler et Pol-Pot… un projet, aussi satanique fut-il, et la volonté inflexible de le réaliser… génies lucifériens donc mais génies quand même et pas les abrutis stupides que l’on veut nous caricaturer.

Plus rien ne devrait étonner personne comme le disait Belmondo dans ‘L’itinéraire d’un enfant gâté’… Les camps de concentration nazis étaient gérés par les machines mécanographiques Hollerith, filiale IBM…. Malgré l’embargo US, les fameuses cartes 80 colonnes ‘Think’ arrivaient des USA via la Suisse… élégant n’est-il pas ?

Une perforation dans je ne sais trop quelle colonne, un passage à la trieuse, une tabulation et zou, vous étiez le lendemain au four crématoire… Bravo Monsieur Watson, CEO IBM durant la grande guerre… Cela vous étonne ?

Moi, je suis contre tous les génocides… ils se répètent pourtant… Quand donc laisserons-nous les gens vivre en paix, en famille, respirer, croire ce qu’ils veulent, travailler, cultiver leurs potagers ?  Le martyr de qui que ce soit ne nous apporte que des maux de tête… Il faudra pourtant bien nous y habituer… à peine un génocide s’achève-t-il, qu’il en commence un autre…

La technique génocidaire évolue dans le bon sens, elle va bientôt devenir globale…. Génocide global à l’échelle de la planète empoisonnée par nos soins.

Jusqu’ici, on s’était contenté de massacrer tout ce qui bouge… Tuez-les tous… Dieu reconnaîtra les siens… disaient les cathos en liquidant les cathares, albigeois ou huguenots… même remarque pour les esclaves africains… on n’était pas regardant… embarquez-moi tous ces sales nègres, environ 15.000.000 d’africains, en route pour les Caraïbes ou les plantations de coton des sudistes américains…

Une bonne guerre de Sécession pour mettre fin à cette esclavagisme agricole avec quand même 600.000 morts américains… les mêmes Unionistes nordistes qui libéraient les esclaves des Confédérés sudistes, liquidaient au passage les amérindiens pour permettre le passage de leurs lignes de chemin de fer…

Il fallait ensuite sécuriser ces trains contre les hors-la-loi, récupérer dans la foulée les plaines de la chasse aux bisons… éliminer les indigènes Sioux, Cheyennes, Apaches qui forgèrent les légendes infantiles de Custer, Buffalo Bill, Sitting Bull, un pitoyable numéro du cirque mondial à la gloire de l’Amérique, éternellement triomphante.

Avec les Conquistadores, très catholiques, on avait connu un sommet de cruauté, un génocide des populations locales, massacrées ou décimées par nos maladies contre lesquelles ils n’étaient pas immunisés… on était allé jusqu’à leur filer la peste noire… Aztèques, Incas, Mayas ont pratiquement disparus… Rendons grâce au Seigneur Tout Puissant qui sait rapidement reconnaître les siens.

Tout cela est si loin… oublié, enfoui… plus récemment donc… Congo Belge, Arméniens, Koulaks Ukrainiens, Goulags Sibériens, Chine, Shoah, Vietnam, Cambodge, Kosovo, Rwanda… les génocides se succèdent et se ressemblent avec les mêmes tonalités religieuses, races, richesses, pouvoir.

Sur la vie, on ne peut écrire qu’avec une plume trempée dans les larmes. (Cioran 1.1)


(*article initialement publié sur Facebook le 18-04-2015)

Laisser un commentaire