Le travail

Je ne veux défendre le travail que s’il s’accompagne de plaisir, de curiosité, de liberté, d’hédonisme… je refuse par contre le travail à la chaîne, la souffrance, le stress, la dépression, la maladie, la misère, l’esclavage…

Je préfère, alors, vous payer à ne rien faire, à vous promener, à respirer, à parler avec vos amis, à boire des coups, à faire ce que bon vous semble…

Ne dérangez simplement pas ceux qui préfèrent travailler avec d’autres motivations que les vôtres… il n’y a pas de méchant patron et de gentil employé ouvrier… il suffit de trouver un gentil patron, il y en a beaucoup, qui apprécient un gentil employé-ouvrier… si cela se dégrade, on se quitte… As simple as that.

Je suis pour la suppression de toutes les aides sociales, pour le rétablissement d’un service civil de douze mois, pour une allocation automatique à tous citoyens de 18 ans accomplis d’une somme d’argent qui lui permette de vivre librement, décemment, sans rien faire, sans aucune obligation de travailler, sauf s’il décide qu’il en a envie pour assouvir une passion éventuelle, nourrir une curiosité normale, améliorer un modeste quotidien qu’il considèrerait comme trop spartiate.

Je prie Aton Trinitaire pour que cesse cette torture inquisitoriale de devoir chercher un travail emmerdant qui, plus grave encore, n’existe même plus… Que l’on fasse taire ces MEDEF-FEB-UWE… Ils ont tous transféré le travail aux loqueteux d’Afrique ou d’Orient… Ils ont déshabillé Pierre pour habiller Paul… Vous mentez, vous trichez, vous fraudez, vous volez, vous délocalisez, vous accumulez, vous méprisez… cela suffit… c’en est trop… maintenant, il va falloir payer ou disparaître.

Souriez, bande de cons, vous rirez bientôt moins… c’est un ancien moyen patron dégoûté qui vous le dit… vous creusez consciencieusement la fosse commune dans laquelle vous descendrez en pleurant des larmes de sang, le sang de ceux que vous avez maltraités…

Vous implorerez la clémence de ceux à qui vous ne l’avez jamais accordée… Qu’importe l’heure et le lieu de l’explosion puisque cela vous fait encore rire.

Le travail-torture remplacé par ne pas travailler ou travailler par plaisir. (VC 1.1)


(*article initialement publié sur Facebook le 23-04-2016)

Laisser un commentaire