Lucy

Jusqu’il y a peu les adeptes du Livre Saint devaient croire que la création remontait à trois ou quatre mille ans avant Jésus-Christ … avec une création de l’homme, décrite dans la Genèse, le septième jour à l’image et à la ressemblance de son Créateur…

Lucy

Cette image d’Epinal, inventée comme tout le reste, reste un des fondements de notre foi catholique, seule vraie foi dans nos valeurs occidentales. Bardaf… l’embardée… En 1974, des scientifiques schismatiques découvrent les ossements d’un bipède féminin en Ethiopie… Ce squelette desséché est pieusement conservé dans un musée à Addis-Abeba, capitale de l’Empereur Haïlé Sélassié, le Negus, descendant direct de la reine de Saba.

La nuit sous une tente Décathlon faiblement éclairée par les lampes frontales achetées au mur des lamentations… près d’un feu crépitant pour écarter les reptiles venimeux, nos chercheurs écoutaient les Beatles…. ‘Lucy in the sky with diamonds’… La première femme connue, notre mère à tous, sera donc baptisée Lucy la Merveilleuse… nous pouvons aujourd’hui, sans risque de nous tromper, dater l’origine des bipèdes hominidés à environ trois ou quatre millions d’années.

Le Vatican condamne vigoureusement cette théorie hérétique de l’évolutionnisme qui renvoie la création biblique de la Genèse au magasin des farces et attrapes… Ce qui me frappe dans cette affaire, ce n’est pas tant l’histoire de cette Genèse que celle d’une créature à l’image de son Créateur… Vous me suivez… Le Créateur ressemblerait donc à un singe bipède qui conservait la faculté de grimper aux arbres pour se nourrir des fruits de la nature… Les bras de Lucy étaient plus longs que ceux des femmes modernes mais elle se déplaçait déjà debout, sur deux pattes. Son visage, légèrement simiesque, était agréable à regarder sur une abondante poitrine nue, mais encore velue, qui annonçait les Femens… Lucy ne portait délibérément pas de soutien-gorge jugeant les dessous Playtex un peu ringards alors que La Perla et Victoria Secrets n’étaient pas encore en production. Curieusement, Lucy avait le vagin très en arrière ce qui prouve qu’elle pratiquait les rapports sexuels en levrette, une position propice à la reproduction de notre espèce…

Cette pratique est d’ailleurs restée à la mode comme celle du missionnaire qui était moins connue dans les cavernes… Lucy la Merveilleuse était-elle clitoridienne, vaginale ou anale… la question est encore à l’étude dans les grandes universités de Londres et Tel Aviv. Impossible de trancher avec certitude à ce stade. Inutile de vous préciser que les créationnistes catholiques, protestants, musulmans et juifs refusent ces théories abracadabrantesques de scientifiques dévoyés… Les cathos voudraient les brûler mais ce n’est plus permis…

Les musulmans peuvent encore pratiquer la décapitation, l’égorgement, la pendaison, la lapidation des salopes… Les baptistes américains sont prêts à monter au créneau. Les juifs observent la pièce en se demandant quels sont les meilleures positions dans cette affaire rabbinique Tous se retranchent derrière la vérité du livre commun qui nous donne la version officielle… Toute dérive devrait être impitoyablement combattue si nous voulons conserver nos valeurs… Ce n’est pas une femme-singe qui va remettre en question ‘Homo Economicus’ avec ses résultats généralement désastreux… C’était d’ailleurs le message de paix sur la terre et d’amour du prochain délivré par notre bon pape François devant nos élus somnolents à Strasbourg. Inutile de consulter le vieux Ratzinger dans son couvent… Benoît XVI, retraité, est en dépression profonde au milieu de braves religieuses qui ne comprennent strictement rien à la douleur existentielle de ce vieil homme usé… Pauvre Benoît, sous anti dépresseurs lourds, qui doit constater… accepter l’évidence. Des églises et des séminaires vides, des comportements sexuels déviants, des finances infiltrées par le crime organisé, maintenant des singes bipèdes qui seraient les ancêtres de l’homme moderne. Trop c’est trop… Benoît a craqué et nous pouvons comprendre la tristesse de ce brave homme. Ce mec est too much… ce mec est trop.


(*article initialement publié sur Facebook le 27-11-2014)

Laisser un commentaire