Devenez heureux, apprenez à donner

Ce 9 février 2018 est une date importante pour moi avec une comparution à 09h00 du matin devant un juge de Nivelles qui doit décider de mon bizarre sort financier pour les prochains mois… je ne vous en dirai pas plus pour le moment puisque visiblement mes aventures familiales vous lassent autant que moi.

Depuis que je suis rentré du Sénégal, fin décembre 2017, j’avais pris la décision de ne plus écrire de billets sur la famille hébraïque Haas, encore moins sur Madame Huguette Elsocht-Logé qui était pourtant bien la raison principale de mon dernier déplacement en Casamance… J’en avais marre de l’utilisation répétitive de mes publications FB par mes ennemis-jurés pour me confondre en justice.

Il se fait que parallèlement, début décembre, j’avais mis en route mon propre blog… Jean-Claude Loge.com… sur Internet avec des liens aller-retour vers mon mur Facebook… cette initiative fonctionnait raisonnablement mais sans déclencher l’audience que j’en espérais… Depuis que j’ai décidé de ne plus traiter de questions personnelles mais uniquement de questions générales soulevées par l’actualité, mon blog décolle en audience à une vitesse que je n’imaginais même pas.

Ce Vendredi 09 février, par exemple, j’ai enregistré plus de 400 visiteurs qui ont consulté plus de 700 pages de mon blog… plusieurs de mes derniers billets ont suscité un intérêt qui me comble de plaisir égotique… ‘Devenez célèbre, devenez terroriste’… ‘Devenez riche, devenez banquier’… ‘Le lâche travesti en héros’… auront été les catalyseurs du lancement de ma fusée… ‘Falcon Heavy’… à lanceurs récupérables dont je compte bien me servir ultérieurement… ‘L’économie de moyens est une loi d’airain de la sobre précarité.’

Quelle est la différence entre un mur Facebook et un Blog sur Internet ? Mon blog, c’est un peu comme si j’habitais une maison qui m’appartient… Mon mur Facebook serait un appartement que je louerais à Marc Zuckerberg… Ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients… Facebook est un superbe moyen de communication, de dialogue direct avec cette large communauté d’amis, réels ou virtuels, qui se serait évanouie dans l’oubli sans Facebook… Une espèce de dernier salon où l’on cause très librement entre nous sur les sujets les plus variés.

Je dois à Marc Zuckerberg une sacrée chandelle mais aussi pas mal d’emmerdements judiciaires, avec un bilan global, à mon sens, largement favorable… Notez bien que ce n’est pas l’avis de tout le monde… je ne compte plus le nombre de mes amis qui me recommandent de me taire sachant très bien que je n’en ferai de toute manière qu’à ma tête… Mais un ami n’est pas uniquement là pour me faire plaisir…

J’apprécie les remarques de mes amis, je réfléchis beaucoup, je fais finalement toujours ce que j’ai décidé seul de faire car les conseilleurs ne sont pas les payeurs… comme c’est moi qui paye, je fais donc bien ce que je veux… vous m’en excuserez.

Les conversations de salon sont moins fréquentes sur mon blog surveillé par un modérateur qui filtre les plus rares interventions… je le regrette parfois… par contre le blog nourrit mon mur Facebook qui nourrit mon blog… une véritable partie de tennis entre deux ramassettes qui n’arriveraient pas à terminer un point… Match en cinq sets, Björn Borg contre Guillermo Vilas…

L’immense avantage de mon blog consiste à pouvoir mesurer très exactement la diffusion de mes billets d’humeur… un lecteur Facebook peut rester anonyme s’il ne signale pas son passage au moins par un ‘like’, à défaut d’un commentaire… un grand nombre de mes lecteurs sont tellement honteux de me lire qu’ils emportent leurs tablettes dans les chiottes pour ne pas dire à leurs épouses qu’ils lisent, en cachette, le chroniqueur censuré par la justice gothique… je le sais parce qu’ils me le disent quand ils me rencontrent.

Vous pouvez d’ailleurs lire mon blog en parfait anonymat mais votre passage est enregistré dans des compteurs statistiques qui me renseignent même le nombre moyen de pages que vous auriez consultées, les billets qui vous ont intéressés… Voilà qui me permet de vous dire aujourd’hui que j’ai une fort belle audience pour un chroniqueur débutant… Or ce n’est qu’un début… Nous travaillons d’arrache-pied pour passer à la vitesse supérieure dans les prochains mois.

Trois collaborateurs s’activent actuellement sur le référencement de mon blog grâce à des techniques éprouvées de liens croisés, des bases de données d’adresses mail, des partages à travers des moteurs d’intelligence artificielle qui favorisent la transformation d’une 2CV en véritable Ferrari.

Quel est le but souhaité ? Un outil de diffusion rentable mis au service de mes réalisations, de mes nombreux projets au profit de mes jeunes protégés en Casamance, au profit de l’emploi local par le développement de modestes initiatives ciblées qui permettront une amélioration du niveau de vie assortie d’une dignité à conquérir.

Il ne s’agit en aucune manière de gagner de l’argent pour moi… je n’en ai aucun besoin… je souhaite créer un cercle d’activités rentables, vertueux, générateur de nouvelles initiatives financées par les précédentes… Finalement, je n’ai fait que cela toute ma vie avec des résultats prouvés, en ma faveur, au profit de deux familles qui ont préféré me trahir… l’ennui de ces trahisons familiales est que j’étais le seul alchimiste capable de transformer le plomb en or alors qu’ils sont juste bons à le claquer comme de vulgaires paniers percés.

Jeune septuagénaire de bientôt 77 ans, je ne pourrai plus lire… ‘Tintin et Milou’… réservé aux jeunes de 7 à 77 ans… je vais donc pouvoir consacrer toute mon énergie à l’écriture de mes chroniques, de mes livres, de mes mémoires… un fonds de commerce dont les droits d’auteur seront intégralement versés dans l’escarcelle de ma petite ONG… HDC Cap Skirring… que je vais redynamiser dès mon prochain retour en Casamance.

Le Cocon de Cabrousse, l’Ecole Maternelle Facoly, l’Ecole de Maraîchage, la Porcherie modèle, le Poulailler, le Tourisme, les Micro-Crédits, le soutien ponctuel aux africains méritants, l’appui aux projets identifiés comme intéressants… autant de pistes existantes ou à entreprendre… je vais m’y consacrer pleinement avec la conviction de les réussir, comme de coutume, grâce à cette passion maladive qui m’a toujours animé.

Je recevais, par exemple, dimanche dernier la visite d’un ami sénégalais qui me propose de lancer avec lui un projet belgo-sénégalais de récolte biologique, séchage naturel, exportation de fleurs de Bissap vers Anvers… les précieuses fleurs seraient traitées à Bruxelles pour en extraire le jus naturel de Bissap… un goût délicieux, sans sucre ajouté, les meilleures vitamines à profusion, une commercialisation aisée à travers les grandes enseignes qui marquent un intérêt prononcé pour cette nouveauté qu’ils ont dégustée.

Mon équipe africaine locale, triée sur le volet, prendrait en mains la récolte des fleurs de Bissap par les femmes des villages… Elles nous soutiendront volontiers car nous leur payerons le prix équitable de cette cueillette qui sera séchée, emballée, expédiée par camion frigorifique depuis notre hall de stockage de Katakalousse… la rentabilité du projet couvrira nos frais de fonctionnement… le bénéfice sera affecté à de nouveaux projets locaux pour faire émerger ce cercle d’économie vertueuse au lieu de se contenter d’exploiter honteusement des esclaves sénégalais.

Les vecteurs futurs de notre communication resteront bien Facebook, mon Blog, mes livres, mes chroniques quotidiennes, pour détecter ceux et celles qui souhaiteront s’associer très directement, d’une manière ou d’une autre, à nos activités bénévoles.

Devenez heureux, apprenez à donner ce dont vous n’avez pas besoin.
(VC 1.1)

Vilain Coco

7 commentaires

  1. Il y a moins de commentaires sur le blog car on ne voit pas les commentaires des autres.
    Donc il n’y a pas de dynamique à cet égard.
    Facebook est nettement plus agréable à commenter.

  2. C’est exact que tes aventures familiales ne sont pas du plus grand intérêt sauf que nous sommes curieux de connaître la fin de cette saga qui nous a tenu en haleine pendant de longs mois.
    Tes billets d’humeur et tes projets sont bien plus intéressants, nous retrouvons le vrai entrepreneur, l’homme que nous apprécions.

Laisser un commentaire