Vive le porno !

Ciel, quelle abomination dans ce monde qui transpire l’innocence et la pureté… Voilà que nos chers petits de 11 ans à peine regardent Jacquie et Michel… Merci qui ?

Il faut légiférer de toute urgence après consultation de Christine Bouttin… quelques interdits supplémentaires viendraient bien à point… les taureaux, par exemple, doivent impérativement cesser de grimper les vaches à ciel ouvert, en public, dans les grasses prairies des deux Flandres… même remarque pour les sales cabots dans les parcs publics… un peu de tenue s’il vous plaît bien…

En promiscuité totale dans un paillote, un petit africain de six ans vous expliquerait en détails comment Papa et Maman fabriquent leurs douze enfants… Horreur si un petit blanc parlait à son tour de ces immondes ébats sexuels qui respirent le vice à plein nez.

Le vrai problème n’est évidemment pas là… il est purement culturel… En fait, nous avons inventé une pudibonderie malsaine, une pollution mentale à base de religions castratrices, une haine profonde de la vie, du sexe, des femmes…

Au lieu de tout interdire, apprenons plutôt à parler du sexe à nos enfants, à satisfaire leur curiosité bien normale, à leur expliquer la beauté de deux corps qui s’accouplent, les joies de la fornication qu’ils pratiqueront plus tard, lors de la puberté…

Il faudrait surtout cesser de tout salir, de tout sacraliser bêtement, de tout interdire alors que les interdits sont évidemment faits pour être immédiatement transgressés…

Tout ce tam-tam est juste grotesque… la pornographie n’existe simplement pas… sauf dans la tête des abrutis qui veulent la considérer comme telle tant la sexualité joyeuse correspond mal à leurs propres pulsions vicieuses, mal maîtrisées.

Je me contrefiche bien qu’un enfant de moins de 13 ans regarde ce que bon lui semble… cette nouvelle interdiction légale surréaliste, évidemment promulguée au ridicule Royaume de Groland, est bien sûr inapplicable… il fallait donc, évidemment, se ridiculiser une fois de plus.

Cette honte du sexe, de la sexualité, de notre sexe, me fait juste gerber. (VC 1.1)

Vilain Coco

 

Laisser un commentaire