Même pas peur

Justin Trudeau, le Kennedy canadien, était profondément attristé lundi dernier par ‘l’incident’ de Toronto… dix morts et quatorze blessés en un coup sec de voiture-bélier, ce n’est quand même pas de la tarte… une occasion rêvée de témoigner de sa douleur devant les caméras du monde entier… Par bonheur, nous retiendrons que cet ‘attentat’ ne porte nullement atteinte à la sécurité nationale… il n’y a donc aucune raison d’augmenter le niveau d’alerte pour rassurer le bon peuple qui imagine encore que cela pourrait changer quelque chose.

Bref, il ne s’agirait en aucune manière d’un acte terroriste mais du simple geste d’un déséquilibré de 25 ans, Alek Minassian, issu d’une ancienne famille bourgeoise de Toronto… le garçon ne supportait plus sa solitude sexuelle ayant subi de nombreux râteaux avec d’accortes jeunes-filles de son voisinage immédiat… on mesure bien toute la perversité féminine dans cette nouvelle affaire de harcèlement sexuel… voilà bien les résultats effrayants de ces refus malvenus qui conduisent ensuite aux pires extrémités…

Si ce jeune-homme de bonne famille avait été signalé à temps à… ‘balancetonporc’… nous aurions sauvé la vie d’une dizaine d’innocents qui n’avaient strictement rien à branler de la misère sexuelle d’Alek Minassian… Avis donc aux jeunes-filles en fleurs… ‘Sauvez des vies innocentes en offrant volontiers votre bonbon sucré à ces malheureux mâles en souffrance’…

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour vous rappeler ma propre souffrance comme ma ligne très directe… +32/475/81.83.88… mon adresse mail… logejc@hotmail.com… Je me déplace volontiers, je peux également recevoir… j’ai ingurgité ma toute dernière pilule de ‘Cialis’ ce mercredi matin même…

Pour votre information, je compte passer à l’acte vendredi prochain… en voiture-bélier évidemment, la plus indécelable réaction pour notre police, toujours pleine de malices… vendredi prochain donc vers 20h00 à la Porte de Namur si aucune vestale voilée ne venait soulager les effets, affreusement érectiles, de cette dernière gélule coûteuse que la médecine classique ne distribue qu’avec la plus grande parcimonie… ‘ceux qui vont mourir vendredi vous en remercient’… rappel de la fameuse supplique de gladiateurs dans l’arène du Colysée de la Rome Antique… ‘Ave Caesar, morituri te salutant.’… parenthèse pour les incultes du style Lescrot, alias Judas Iscariote…

Mais revenons à nos moutons… Justin Trudeau a donc entonné le discours officiel dans ces circonstances funèbres… ‘Vade retro satanas, nous n’avons pas peur, nous défendrons nos valeurs jusque dans la tombe… la justice passera pour faire rendre gorge aux coupables de leurs actes immondes… Citoyens, citoyennes, affrontons les dangers avec courage sous la protection de nos forces de police qui garantissent en permanence notre sécurité… nous vivons dans des états de droit qui refusent de céder à la panique grâce au courage de nos forces de l’ordre, efficacement secondées par une Justice intègre, toute démocratique, dont l’efficience légendaire dans l’urgence n’est plus à démontrer.’

Le bon Pape Jean-Paul II, sanctifié, tenait autrefois le même genre de sermon à des foules de jeunes rassemblées sur l’esplanade du Trocadéro à Paris… ‘Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit… Frères et Sœurs en Christus, sous l’œil bienveillant de la Vierge Marie et de tous les Saints, je vous en conjure… n’ayez pas peur’… Alors, montait de la foule un tonnerre d’acclamations juvéniles… quel bonheur que de voir cette jeunesse attentive, exaltée, les mains jointes, les yeux pieusement tournés vers ce ciel bleu dont l’éternel mutisme les étonne encore.

Un ami catholique m’avait un soir rappelé cet événement papal pour tenter de me convertir au simple spectacle de tant de ferveur… c’était à ses yeux la preuve du fondement sacré de cette foi explosive à laquelle je devrais rapidement revenir au lieu de m’en détacher… l’argument m’avait laissé sans voix avant de soudainement lui répondre que j’y voyais un terrible parallèle avec les grandes manifestations nazies de Nuremberg lorsque le Führer, Adolf Hitler, éructait la bonne nouvelle de la race arienne pure à son grand peuple allemand enthousiasmé.

Depuis lors, mon excellent ami catholique a décidé de ne plus m’adresser la parole… j’ai d’ailleurs régulièrement constaté que ces croyants, peu importe leur magasin de farces et attrapes, ne supportent plus la moindre contradiction… mon excellent parallèle inoffensif, légèrement provocateur, lui était donc intolérable… on ne discute pas avec des hérétiques, on les brûle après les avoir torturés… Tomas de Torquemada, au secours… Coco est devenu complètement fou.

Lors de ces sauvages massacres d’innocents, une question de la plus haute importance doit absolument être tranchée par les autorités politiques… S’agit-il d’un acte terroriste portant atteinte à la sécurité de l’État ou d’un simple acte isolé, non revendiqué, au détriment de quelques ploucs qui se trouvaient, par un hasard idiot, à la mauvaise place au plus mauvais moment ?

Il suffit alors de déployer quelques centaines d’experts, de gendarmes, de magistrats, dans un périmètre de sécurité soigneusement balisé pour relever les nombreux indices probables qui permettront à des laboratoires de hautes technologies pointues de tirer des conclusions contestables dans les douze mois qui suivront l’incarcération du coupable, retrouvé par le plus grand des hasards…

Viendront ensuite les longues procédures, les interrogatoires bienveillants, les accusations musclées, les plaidoiries enflammées de la défense par nos immenses ténors du barreau qui ne rateraient pour rien au monde une telle occasion d’accéder enfin à la grande notoriété médiatique… Ce bonheur que salivent déjà Sven Mary, Éric Dupond-Moretti et quelques ploucs du même tonneau.

Nous devons bien cette ultime consolation gesticulatoire à ceux et celles qui ronflent six pieds sous terre sans parler des éclopés qui n’ont pas eu l’opportunité de mourir à une si belle occasion… se balader en fauteuil roulant pour le reste de ses jours, après de telles obscénités vécues, est une chance insigne que je comparerais volontiers à l’achat d’un billet gagnant du gros lot de la Française des Jeux…

Dans mon infinie bonté, j’organiserais même pour les victimes, décédées, gravement blessées ou paralysées, une gigantesque ‘Marche Blanche’… cela ne sert pas à grand-chose mais, comme les prières, cela ne coûte pas cher, tout en offrant une occasion au bon peuple de s’amuser une dernière fois à l’unisson en lançant des ballonnets avant de rapidement tout oublier…

Après tout, chacun sa merde, pensent les ploucs… il faut d’ailleurs bien reconnaître à… ‘ces chacun’… que ce ne sont certainement pas les merdes qui nous manquent… il y en a même tellement de ces paquets de merde qu’on se demande comment fait le commun des mortels pour y survivre… c’est un peu comme les frites qui empuantent vos liquettes quand vous les cuisinez… la merde aussi finit par imprégner vos vêtements de son odeur fétide au point de vous incommoder…

Vous ne vous débarrasserez de cette puanteur que grâce à votre tonneau de Dash, à n’échanger sous aucun prétexte avec une vulgaire poudre à lessiver, Aldi-Lidl, qui laverait clairement moins blanc que le blanc de Dash… la qualité n’a pas de prix… Préférez aussi Ushuaia, fruits de la passion, PH neutre, car le savon liquide ‘Ciem-Aldi’ peine à combattre les immondes bactéries merdiques sur la peau fragile des miséreux qui se débattent dans des feuillées d’étrons visqueux aux relents repoussants.

N’ayez donc pas peur, bonnes gens, vous ne vivrez heureusement pas vieux… Quelle importance d’ailleurs pour vivre aussi mal ? Ayez confiance, Frères et Sœurs… le Père vous apporte votre pain de ce jour… le Fils rachète vos péchés… le Saint-Esprit reste introuvable… la Vierge Marie, mère de Dieu, prie pour vous, pauvres pécheurs, maintenant comme à l’heure de votre mort sous sa bienveillante assistance maternelle.

N’ayez pas peur, les consolations paradisiaques sont le gros lot des miséreux. (VC 1.1)

Vilain Coco

 

 

Laisser un commentaire