Interdire l’IVG

Le Rallye des Autos, à l’angle de la chaussée de Waterloo et de l’avenue Van Bever, est un café-restaurant du meilleur niveau dans la capitale, surtout quand le soleil permet de profiter de son agréable terrasse, quoique légèrement trop bruyante à mon goût…

Vincent, le big boss, ne rate pas une occasion de venir sourire à son aimable clientèle avec le regard glouton du type qui calcule plus vite sa recette potentielle que Lucky-Luke ne dégainerait son Smith & Wesson 9mm pour dézinguer un des quatre Dalton, étant entendu que Joë reste bien le pire de nous tous tandis qu’Averell ne pense qu’à passer à table.

La nourriture est excellente, les prix modérés, le service rapide, certainement pas pire qu’ailleurs, la fréquentation nombreuse, même qualitative, avec des tables d’habitués identifiés dont je me demande souvent ce qu’ils peuvent encore bien se raconter après tant d’années passées à écluser des godets ensemble.

Un défaut majeur pourtant… les gazettes mises à disposition de la clientèle bourgeoise ne comprend que… Le Soir – La Dernière Heure… avec élimination inexplicable de la Libre Belgique qui constitue ma nourriture spirituelle quotidienne depuis ma plus tendre adolescence.

Notez bien que ‘Le Soir’ se lit plus rapidement que ‘La Libre’ avec de temps à autres des nouvelles stupéfiantes qui ne font pas partie des spécialités de ‘La Libre’ concentrée sur la famille Royale, la spiritualité catholique dans sa version charismatique, le respect de l’ordre bourgeois dans des limites précises… Famille, Elevage, Vatican, Royauté, Justice, Enseignement Libre, Bourgeoisie, Moraline.

Vous imaginez bien que la dernière trouvaille du Mouvement Réformateur ne plaira pas à la vieille bigote… D’après Le Soir, le MR s’apprêterait à autoriser l’IVG, Interruption Volontaire de Grossesse… Une véritable calamité pour ‘La Libre’ qui n’y voit qu’une répétition du massacre des innocents de moins de deux ans, ordonné par Hérode pour se débarrasser d’un Roi des Juifs qui serait né à Bethléem… de telles pratiques sont évidemment strictement condamnée par notre Très Sainte Mère l’Église Catholique Romaine… la vie appartient à Dieu qui la donne ou la reprend quand il jugera le moment venu.

En France, en janvier 1975, Simone Veil avait courageusement défendu sa loi de dépénalisation de l’avortement… les Belges, plus conservateurs, auront attendu une bonne quarantaine d’années pour suivre totalement ce bon exemple tout en mettant déjà, le 4 avril 1990, notre charismatique Roi Baudouin dans l’inconfortable position d’une impossibilité de régner.

Simone Veil, une immense dame, avait ce colossal avantage sur notre Roi Baudouin d’avoir vécu la vraie vie jusque dans sa chair meurtrie alors que notre saint Roi Baudouin ne connaîssait la vie que sous le prisme des palais, des miroirs déformants dans un entourage de joyeux drilles chargés de sa bonne éducation d’abord, de son mariage ensuite…

Vous m’avouerez que confier de telles missions délicates au Primat de Belgique, l’Archevêque Léon-Joseph Suenens, l’intégriste du Mouvement Charismatique, ne pouvait rien augurer de particulièrement joyeux, encore moins de rigolo, dans le comportement guindé de ce jeune Prince triste qui ne se fit jamais à l’idée de signer cette loi dépénalisant l’acte d’avorter.

Je voudrais saluer au passage le fait que, pour une fois, le Mouvement Réformateur voterait une loi qui autoriserait finalement quelque chose dans un Royaume surréaliste qui préfère tout interdire… cette autorisation de l’IVG ferait curieusement la paire avec une prochaine interdiction programmée des Night-Shops…

Une remarque s’impose de toute évidence… Si les achats de nuit se compliquaient à ce point, les Belges passeraient clairement plus de temps dans leurs lits, théâtres de leur copulations sauvages avec, automatiquement, une progression alarmante des grossesses indésirables, donc une demande croissante des IVG qui relancerait fort probablement des guerres de religions dont on connaît les conséquences sanglantes…

Le très libéral MR a-t’il bien pesé toutes les catastrophes qui s’annoncent… J’en doute fort… Il valait évidemment mieux rester sur la ligne classique du…’Tout est interdit sauf ce qui est explicitement autorisé’… Autoriser les IVG, ou autre chose, entraînera à brefs délais de graves abus avec des conséquences aussi probables que funestes… Interdire est infiniment plus facile, plus avantageux politiquement… cela ne sert pas à grand-chose mais, au moins, on limite les dégâts.

Ces histoires de natalités interrompues me rappellent mes études à la Faculté des Sciences Economiques de la Dekkenstraat à Leuven-Louvain… le Professeur Fernand Baudhuin, titulaire de multiples chaires, donnait notamment un cours de ‘Population’… Les mauvaises langues soutenaient que ce brave homme ne connaissait rien à rien mais qu’il pouvait tout expliquer… le type était pourtant clairvoyant lorsqu’il affirmait dans son syllabus que… ‘Durant la seconde guerre mondiale, malgré l’éloignement des maris, la natalité se maintint d’une façon surprenante’.

Comment expliquer en termes plus fleuris que nos jeunes-filles étaient, en ce temps-là déjà, de fieffées coquines qui n’hésitaient pas à attaquer frontalement l’ennemi juré de la Patrie pendant que leurs époux reculaient sous leurs assauts… l’intelligence combattante des femmes sort une fois encore victorieuse, comparée à la bêtise, toute militaire, de nos fantassins en déroute devant la ‘blitzkrieg’ germanique.

Autoriser légalement l’IVG est, on en conviendra, une véritable déclaration de guerre aux trois monothéismes du Livre Saint… En terre d’Islam, l’avortement est un crime parfois passible de peine de mort… Les catholique intégristes refusent d’entendre parler de ce nouveau massacre des innocents… Les orthodoxes hébraïques refusent cette intervention aux filles d’Eve qu’il leur est interdit de regarder, de juste saluer, sauf à honorer rarement leur seule épouse légitime recouverte d’un linge opaque, habilement troué à l’endroit précis qui permettrait un ensemencement rapide à l’exclusion de tout plaisir interdit… c’est bien connu… ‘une femme honnête n’a pas de plaisir’.

Le MR, Mouvement Réformateur, n’est qu’un ramassis de francs-maçons hérétiques, de socialistes travestis en libéraux d’occasion, probablement secrètement envahi par des sodomites de latrines… le MR, donc, aurait déjà oublié nos deux terribles guerres scolaires… celle de 1879-1884 qui aboutissait à la création de nos excellentes écoles communales… celle de 1950-1959 qui débouchait sur le Pacte Scolaire autorisant la concurrence déloyale des collèges à nos meilleures athénées.

En 1950, j’affrontais moi-même les auto-pompes avenue Franklin Roosevelt, juste en face de l’ULB en chantant… ‘A bas Collard, à bas Collard, il faut le pendre, il faut le pendre par le cou’… ce qui avait fait dire à Herman De Croo, un PRL flamand, jamais à court d’un bon calembour… ‘Heureusement que Léo Collard ne s’appelait pas Bertouille’.

Déjà manipulé par nos professeurs de l’enseignement privé, comme par les autorités ecclésiastiques de l’Archevêché Malines, j’avais, à cette époque, joué un rôle que je ne me pardonne toujours pas… Léo Collard avait parfaitement raison… il fallait évidemment fusionner nos deux réseaux d’enseignement pour que cesse enfin ce bourrage de crâne qui ne produit, sous le marteau de la foi, que des croyances imbéciles, des intolérances insupportables, de réels risques de batailles rangées qui se donnent aujourd’hui, en spectacle permanent, dans tous les coins du monde.

Il faut peu de choses pour allumer un incendie comme en témoignent les derniers affrontements du 1er mai 2018 dans les rues de Paris pendant que le petit Prince pyromane se promenait calmement en Australie… Notez bien que quand la rue se déchaîne, il n’est pas nécessairement idiot d’aller respirer l’air pur de la campagne.

Autoriser l’IVG, tout en combattant le Night-Shop, signe le nihilisme ambiant. (VC 1.1)

Vilain Coco

Laisser un commentaire