Parricide

Pulsion freudienne décrite dans la mythologie grecque, les héritiers mâles voudraient assassiner le père, pire encore, s’accoupler avec la mère pour effacer jusqu’à la trace du géniteur dans le temple de la maternité… il s’agit clairement d’un profanation sacrilège mais elle serait courante dans la fantasmagorie des jeunes éphèbes qui veulent prendre la place du Patriarche.

Un premier pilier de la philosophie grecque, l’immense Parménide d’Elée, devait ainsi se faire assassiner par un vulgaire étranger dans… ‘Le Sophiste’… sous la propre plume de Platon puisque Socrate avait prudemment préféré quitter le salon où l’on causait maïeutique, probablement pour ne pas devoir se mouiller… l’accoucheur des esprits était un rusé renard.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire