Boum – Badaboum

L’Echo du week-end nous informe de ce que la crise italienne pourrait marquer durablement les marchés européens, déjà affectés par le ralentissement de la croissance économique… la formulation est superbe… il se fait que n’ayant remarqué aucune accélération de la croissance économique, je n’avais, naïvement, pas imaginé qu’elle puisse ralentir… Heureusement, les experts financiers sont au taquet pour régulièrement m’expliquer l’inexplicable.

Je dois avouer que la situation politique italienne m’interpelle autant que ses probables conséquences macro-économiques, parfaitement imprévisibles à ce jour… me raconter qu’on va sensiblement réduire les impôts tout en accordant un revenu universel de base à chaque italien me stresse autant qu’une équation trigonométrique du deuxième degré dans un cours de mathématiques auquel je n’ai rigoureusement jamais rien compris… même remarque d’ailleurs pour la chimie organique, la physique de Max Planck, le calcul matriciel ou le chinois mandarin.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire