La création

Presque 80 % des Américains pensent que le ‘Créationnisme’, pseudo-science religieuse, est une vérité incontournable opposée à ‘l’Evolutionnisme’, une fadaise scientifique imaginée par des savants détraqués que Zeus rend fous pour mieux les perdre… Impossible de faire le même sondage Gallup sur la population totale du globe sauf à deviner que le pourcentage serait encore plus élevé vu le niveau de vie misérable comparé à l’opulence tapageuse des bœufs américains…

La misère est un remarquable catalyseur de la bêtise généralisée, celle qui remplit les temples à la grande satisfaction de la caste des prêtres-pasteurs qui exploitent ce filon aurifère depuis quelques milliers d’années… Dans un Temple, on croit sans se poser de questions, on avale la purée du Palais des Cotillons… Dans un Laboratoire, on questionne, on doute, on expérimente, on rumine…

En 2018, la grande majorité des êtres humains veut donc encore croire que le monde a été créé par un dieu quelconque il y aurait au grand maximum 10.000 ans alors que des esprits plus éclairés nous démontrent que l’Univers existe physiquement depuis treize à quatorze milliards d’années… le créationnisme, c’est une goutte d’eau, l’évolutionnisme, c’est un océan.

Jan Brueghel the Elder, ‘Adam and Eve in the Garden of Eden’, 1615

Aux Etats-Unis, malgré l’opulence sensée conscientiser, les Temples ne désemplissent pourtant pas… bien au contraire… Pire encore, les dirigeants américains restent des créationnistes convaincus, rétrogrades, sectaires, intolérants… l’actuelle Administration Républicaine, locataire 3-6-9 de la Maison Blanche, fourmille de religieux créationnistes, un délirant credo médiéval dont Donald Trump serait lui-même un adepte convaincu…

Sur ce point précis au moins, un retour des Démocrates ne changerait strictement rien, les boeufs pataugent tous dans la même potion magique… un tel aveuglement devrait nous inspirer une sainte terreur car deux intégrismes qui s’affrontent ne produiront jamais de résultats bénéfiques… Souvenez-vous d’Hiroshima… Le corollaire de la foi intégriste c’est le sang qui doit couler, qui coule, qui coulera encore… le corollaire de la science raisonnable c’est le dialogue qui l’a nourrie, qui la nourrit, qui la nourrira encore… Faites vos choix, j’ai fait les miens… sans grandes illusions.

10.000 années de créationnisme m’inspirent comiquement une peur panique… 14.000.000.000 d’années évolutionnistes me rassurent complètement sur l’insignifiance planétaire de mon obscur destin minuscule noyé dans cette poussière d’étoiles… De cet immense ‘Tout’, il ne restera que le ‘Rien’ qui ne résoudra pourtant ‘Rien’ alors que le ‘Tout’ continue… Combien de temps encore ?

Fin de la comédie hilarante du ‘Tout’ religieux qui fait place nette à la tragédie reposante du ‘Rien’ athée… André Malraux disait qu’une vie ne vaut rien mais que rien ne vaut un vie… pas mal trouvé… Albert Einstein pensait que ne rien savoir était dangereux mais qu’en savoir trop l’était aussi… on imagine dès lors la souffrance de cet homme immense qui adorait aussi faire le clown.

Quel bonheur d’ailleurs que de voir un homme d’une telle importance se moquer de lui-même… un homme sans humour, qui aurait perdu cette capacité de se moquer de lui-même, n’est plus qu’un robot, une machine qui risque rapidement de devenir plus intelligente que l’humain à en croire les meilleurs ingénieurs… Ces génies améliorent sans cesse les capacités cognitives de ces mécaniques robotiques destinées à nous remplacer dans pratiquement tous les domaines… Vous souriez ? Normal… vous feriez pourtant mieux d’y réfléchir, de ruminer si vous en êtes capable.

Un robot pourrait être demain infiniment plus drôle, plus amusant, plus intéressant, que la toute grande majorité des cons, avec qui vous perdez votre temps au café… son raisonnement, sa culture, sa conversation, ses plaisanteries pourraient en faire l’indispensable compagnon de vos longues soirées d’hiver… on vous le livrerait soit vierge à façonner selon vos propres préférences… soit, moyennant léger supplément s’entend, préchargé de toutes les connaissances acquises, déjà disponibles dans le monde… Vous souriez toujours ?

Des algorithmes complexes donneraient bientôt à votre robot le sens du raisonnement, de la répartie, même de l’humour… il sait tout, il a tout lu, il a tout vu, il connaît tout, il se souvient de tout… il additionne, il soustrait, il multiplie, il divise, il calcule à la vitesse de l’éclair pendant que vous ramez lamentablement sur une opération élémentaire.

Ce qui me stupéfie aujourd’hui est de constater à quel point les imbéciles sont complètement inconscients des dangers qui les menacent… Nous sommes tellement… ‘Involved’… dans le train-train quotidien que nous ne voyons plus les prémisses évidentes des bouleversements technologiques qui se préparent sous nos yeux bovins d’abrutis indifférents… la vache dans sa prairie regarde passer les trains mais au moins elle rumine… Nous, nous regardons passer les trains tout en avalant la purée qu’on nous sert généreusement pour mieux nous anesthésier.

Le réveil en salle de soins intensifs risque d’être bien douloureux quand la robotique aura remplacé 98 % des êtres humains complètement inutiles, trop chers, trop compliqués à gérer… la bonne nouvelle dans cette révolution reste la vitesse à laquelle les génies qui l’animent devront accepter de payer un revenu universel de base à ceux qui regarderont la pièce sans plus jamais pouvoir y participer.

Si les mises en scènes, en accélération exponentielle, continuent de se complexifier, il n’y aura bientôt plus que des Albert Einstein, Wernher von Braun, Robert Oppenheimer, Bill Gates, Marc Zuckerberg, Elon Musk, Jeff Bezos, Steve Jobs, Jack Ma, Daniel Zhang, pour tirer les ficelles de quelques milliards de pantins désarticulés.

Anecdote amusante… l’immense théoricien de la théorie du Big Bang s’appellait Georges Lemaître… ce savant est né à Charleroi en 1894… tout arrive en Wallonie… Devenu Curé, même Chanoine, professeur à l’UCL, décédé en 1966, Lemaître était surtout astronome et mathématicien prodigieux… Georges Lemaître est considéré comme le père du Big Bang… Preuve par l’absurde que la religion catholique produit parfois, trop rarement malheureusement, des hommes exceptionnels qui contredisent alors le ramassis de billevesées diffusées par cette secte qui a mieux réussi que beaucoup d’autres.

Comment Georges Lemaître a-t-il échappé à une excommunication majeure, courante dans la secte romaine, quand vous osez contester leurs fariboles… ils excommunient même leurs propres évêques hérétiques… Mystère et boule de gomme… Pie XII, vieux nazi antisémite convaincu, n’y allait pourtant pas avec le dos de la cuillère lorsque il signait en 1949 le décret d’excommunication de tous les catholiques communistes… 2.000.000 de catholiques-communistes italiens se trouvaient ainsi soudainement privés de saints sacrements comme des secours de l’Église… Ils ne s’en remettront jamais.

Quoi de plus normal pourtant, tout en attirant votre attention sur le fait que le Führer Hitler, comme le Duce Mussolini, n’ont jamais été excommuniés… ils étaient les signataires des deux Concordats négociés, signés, par Sa Sainteté Pie XII avec les fascistes italiens d’abord, les nazis allemands ensuite… Napoléon avait aussi signé un Concordat avec Pie VII… il n’avait pourtant pas échappé à cette terrible excommunication après avoir envahi les Etats Pontificaux en 1809… il y a tout de même certaines limites de bienséance à ne pas franchir…

Que de sévérité pour les uns, que d’indulgence paternelle pour les autres…

‘Confessez-vous, mon fils…. Comment pouvez-vous raisonner aussi mal, mon fils ? Vous êtes bien à plaindre, mon fils… repentez-vous avant qu’il ne soit trop tard… Quand donc comprendrez-vous, mon fils, que vous n’êtes rien, même pas moins que rien, que vous ne savez rien… juste un vaurien qui ne vaut rien, qui tourne à rien… retourne au néant, Satan.

J’affirme sur la Bible que j’ai vu Satan s’en aller, il était mort de rire. (VC 1.1)

Vilain Coco

2 commentaires

Laisser un commentaire