Jésus contre Mahomet

Pierre l’Ermite, Pierre de Capoue, Urbain II, Innocent III, étaient les ancêtres de Vladimir Poutine, associé au bon pape François, pour organiser à Moscou la onzième croisade contre les hérétiques sarrasins… Ces païens infidèles sont heureusement divisés entre Frères Musulmans Sunnites, Chiites Iraniens de l’Ayatollah, Marocains fidèles au Commandeur des Croyants… Ces impies sacrilèges sont avantageusement privés du fameux Sultan Saladin, un numéro 10 de qualité qui marquait deux à trois goals par bataille.

Il faut être aveugle pour ne pas remarquer l’édifiante réalité géopolitique qui explosait ce mercredi 20 juin 2018 dans les luxueux temples bondés de l’Immense Russie Eternelle… le knout à la main, le Tsar dirige de main de maître sa croisade sacrée pour conquérir son peuple, la Sainte Jérusalem, le tombeau du Christ, le Mont des Oliviers, le Saint Suaire, les reliques de la vraie croix, le titulus INBI romain, la couronne d’épines oubliée par Sainte Hélène dans un caniveau de Jérusalem.

Comme le soulignait encore mon vieil ami Jean Calvin… ‘Avec tout le bois de la vraie croix, on aurait pu chauffer Rome pendant un an.’… Cela importe peu puisque des millions de miséreux y croient dur comme fer, confirmant ainsi l’adage… ‘plus c’est gros, mieux cela passe’… une très ancienne tactique paulinienne, l’Avorton de Dieu, volontiers plagiée par Joseph Goebbels pour célébrer à Nuremberg le culte de son Führer idolâtré.

Il n’a pas fallu l’expliquer deux fois à Vladimir Poutine qui prenait rapidement contact avec son ami Sepp Blatter, un homme qui respire l’honnêteté toute catholique… l’affaire fut rondement menée car Vladimir sait comment obtenir rapidement ce qu’il désire… Il obtint donc le leadership de cette onzième croisade, discrètement approuvée par le bon Pape François… les Jésuites comprennent vite les avantages du football quand il s’agit de faire oublier les curieuses pratiques de leur soldatesque christique à travers le monde.

Résumons donc la journée de mercredi :

1. Portugal – Maroc 1-0
2. Uruguay – Arabie 1-0
3. Espagne – Iran 1-0

De toute évidence, Jésus-Christ vient de remporter une victoire éclatante sur Mahomet qui ignorait à Médine que ses enfants se diviseraient pour revendiquer son héritage prophétique… Sunnites d’Arabie Saoudite, Chiites Iraniens, Marocains du Commandeur des Croyants.

Les scores, modestes à dessein, démontrent que Jésus voulait une victoire totale mais sans faire perdre la face aux tenants de Mahomet, des vaincus qui pourraient peut-être un jour… grâce à l’Esprit Saint descendu sur eux le jour de la Pentecôte… confesser leurs erreurs, abjurer leurs idoles, revenir à la seule vraie foi romaine, implorer le baptême catholique dans les eaux du Jourdain… Jean-Baptiste le Décapité, la tête souriante sous le bras, les attendrait fraternellement pour célébrer ces miraculeuses conversions dans son ruisseau desséché.

Comme Bonaparte, Vladimir Poutine sait qu’on endort mieux un peuple de moujiks analphabètes avec les secours d’une religion… cet ancien responsable du KGB a donc mis un terme à la laïcité stalinienne pour se réconcilier avec le Patriarche inféodé, Cyrille de Moscou… un rapprochement mieux connu sous le vocable littéraire de… ‘Moche coup à Moscou’…

Parallèlement, le bon Pape François rencontrait à La Havane le 12 février 2016 son homologue orthodoxe, le Patriarche Cyrille… une incroyable avancée oecuménique depuis le Grand Schisme d’Orient en 1054…

Pour le Vert-Galant, Paris valait bien une messe… Pour Napoléon, le sacre à Notre-Dame valait bien un Concordat avec un Pie VII à la botte… Pour Hitler, Mussolini, Franco, Salazar, Pétain, le pouvoir dictatorial vaut largement leurs appuis sans failles aux catholiques sécurisés… Pour Vladimir Poutine, le Mondial de Football, cette religion simplifiée, couvre largement les frais faramineux d’une alliance avec la FIFA de Sepp Blatter, la remise à l’honneur des billevesées bibliques du Patriarcat de Moscou.

L’architecture néo-byzantine des églises russes, leurs clochers à bulbes, les popes barbus, les rituels superbes, les musiques somptueuses, les chorales envoûtantes… autant de raisons populistes pour Vladimir Poutine de protéger un aussi riche patrimoine religieux au lieu de le détruire comme le souhaitaient Lénine, Trotski, Staline, tous les dirigeants communistes d’URSS, butés comme des ânes sur ce sujet finalement très anecdotique…

La religion catholique n’est plus qu’un détail de la grande Histoire… Il suffit de feindre s’en accommoder, même d’y sacrifier, pour s’acoquiner les croyants à des fins politiques autrement plus importantes… Ne perdons pas de vue que ce sont les catholiques allemands qui ont assuré en 1933 l’élection démocratique des députés nazis, nationaux-socialistes, comme la désignation d’Hitler à la Chancellerie avec pleins pouvoirs après son incendie opportuniste du Palais du Reichstag… Les mêmes catholiques soutenaient Léon Degrelle en Belgique… Idem en France avec Charles Maurras, François Coty, Jean Renaud, Philippe Pétain.

Nos politiciens belges, qui nous prêchent la mixité sociale, le vivre ensemble, le pas d’amalgame, le respect de l’Islam modéré, ne font pas autre chose que de se faire élire avec ces votes éminemment dangereux qu’ils font mine de pouvoir maîtriser… les gens intelligents savent bien que nos élus ne maîtrisent strictement rien en dehors de la mise en œuvre de stratégies opportunistes pour assurer leurs prochaines réélections…

Un vote acquis ne mérite aucun effort supplémentaire puisqu’il n’est cyniquement plus à conquérir… nos ‘chers’ élus se tournent alors volontiers vers des électeurs hyper-dangereux qu’ils bichonnent généreusement, religieusement même, aux dépens de leur électorat traditionnel.

C’est donc, avec un respect tout fraternel que nos Diables Rouges devront éliminer samedi la dernière équipe de païens sarrasins… ‘Carthago delenda est’… Nous verrons ensuite qui se chargera des tirailleurs Sénégalais, ces Mourides modérés pour qui j’ai une coupable indulgence.

Débarrassé de toutes ces nations islamiques, nous pourrons enfin nous entretuer entre grandes nations chrétiennes, entre gens convenables… une ancienne habitude avec des combats fratricides qui s’annoncent sanglants… les Croates ont étrillé les Argentins… la France, fille aînée de l’Église, a éliminé le Pérou, l’ancien empire des Incas, conquis par Francisco Pizarro qui exécutait froidement l’Empereur Atahualpa après lui avoir promis la vie sauve contre quelques tonnes d’or…

L’or fut remis à l’Espagnol, l’Inca fut néanmoins lâchement mis à mort… Derrière la cruelle soldatesque des conquistadors s’installaient ensuite les charitables missionnaires d’Alexandre VI, le pape espagnol Borgia, qui chargeait l’Espagne et le Portugal de christianiser d’urgence leurs conquêtes en Amérique Latine… ce fut effectivement extraordinairement rapide… les exactions récentes de nos naïfs terroristes islamistes radicalisés feraient sourire les soldats du Christ dont les méthodes étaient bien plus expéditives.

Le Mondial est une croisade, chaque match est une guerre de religion.     (VC 1.1)

Vilain Coco

Un commentaire

Laisser un commentaire