La malédiction du bonheur

L’été s’installe doucement au Royaume de Gotha… la semaine risque enfin d’être belle… les piscines de Lasne brillent sous le soleil… les barbecues carbonisent les chipolatas, les pommes en chemise, pendant que Germaine, la petite bonne, remue la salade mixte… les petits chérubins hurlent dans les jardins avant de plonger joyeusement dans une eau limpide à trente degrés… les parents palabrent à l’ombre des terrasses couvertes en s’enfilant quelques litres de Minuty rosé, la boisson du bonheur simple entre amis.

Maman soigne toute sa tribu pendant que Papa, après Roland Garros, se régale de son Mondial 2018 en attendant les étapes de montagnes du Tour de France, Federer ou Nadal à Wimbledon… il y a tant à faire en été qu’on n’a plus une minute à soi sauf à profiter de ce petit bonheur familial qui vous tend des bras généreux… tout ici respire le calme, la paix, la volupté, la grande liberté bourgeoise.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire