Défendre des valeurs

Quand un type commence à vous parler de la défense de ses valeurs, il est grand temps d’être prudent… Il est fort probable que le garçon défende des valeurs mais il faudrait s’assurer de quelles valeurs il parle, vérifier si ces valeurs concordent avec les vôtres.

De nos jours, tout le monde, y compris les escrocs et les maffieux, défend des valeurs… La maffia défend ‘l’Omerta’, la loi du silence qui peut vous valoir une balle dans la bouche au cas où vous décideriez d’ouvrir votre grande gueule… Quand je vous dis qu’il vaut mieux rester prudent, je sais de quoi je parle… Ils ont les moyens de vous faire taire.

Les escrocs défendent aussi la loi du silence, mais couplée avec une apparente transparence, preuve d’une honnêteté au-dessus de tout soupçon… Dans cette catégorie de gredins patentés, il faut analyser tout particulièrement les agissements des banquiers… peu de professions font autant d’efforts pour inspirer la confiance totale sur laquelle ils construisent leurs luxueux édifices branlants.

Heureusement pour eux, leurs clients veulent absolument y croire… ils ont la mémoire bien courte quand ils préfèrent oublier toutes les catastrophes de 2007, les milliers de familles ruinées par Fortis Banque, Dexia Banque, JP Morgan en attendant les accidents suivants qui pointent déjà à l’horizon… Tout le système bancaire allemand vacille sur ses bases fragiles depuis de nombreux mois… les grandes banques hollandaises ne font guère mieux sans aller jusque aux anciens excès de la… Slavensburgs Bank… qui consentait ses crédits sur base des kilos de cocaïne ou d’héroïne déposés dans ses coffres…

Pour l’heure, en Hollande, nous n’en sommes encore qu’aux optimisations fiscales, aux poupées russes emboîtées, les matriochkas, dans différents paradis fiscaux qui complexifient le montage tout en consolidant le secret, aux conventions bidouillées par des ténors du barreau, aux fiduciaires-trustees… des prêtes-noms rémunérés qui dissimulent l’identité véritable des acteurs de la comédie…

Pour nous défendre, nous avons heureusement les tenants de la morale avec des vedettes comme Jérôme Cahuzac, Jean-Claude Juncker, Maurice Lippens, Sepp Blatter, Bernard Tapie, Bernard Madoff, Michael Milken, JP Morgan, Goldman Sachs… Tous ces bandits de grands chemins défendent des valeurs qui ne sont pas les nôtres… ce sont pourtant bien leurs valeurs.

Quand un banquier évoque devant vous la ‘Muraille de Chine’ qui vous garantirait la discrétion de vos opérations de bon père de famille… Soyez assez aimable de ne pas lui exploser de rire en pleine figure au risque de voir sa Muraille de Chine s’effondrer comme un vulgaire château de cartes.

Je vais pourtant vous étonner, comme de coutume… Je préfère encore les escroqueries de nos banquiers qui ont atteint un tel niveau de parfaite complexité qu’elles ont soudainement réveillé les consciences vertueuse de nos politiciens… Ils ont compris que les pauvres allaient se révolter contre les riches, donc également contre eux… L’heure de la contre-attaque avait sonné pour museler légalement un système bancaire déviant qui va devoir devenir le complice actif de leur chasse aux sorcières, la chasse à l’argent définitivement considéré comme source de tous nos maux.

Sous prétexte de lutter contre le crime organisé, le terrorisme islamique, les trafiquants de drogues, le commerce d’êtres humains, on lève le secret bancaire, on se livre à une véritable traque contre tous les mouvements de fonds au-delà de montants dérisoires… on étudie discrètement la prochaine suppression de la monnaie fiduciaire pour mettre en place la traçabilité de tous les transferts d’argent… Big Brother is watching you.

Il n’y a déjà plus moyen d’acheter une voiture en cash… tout mouvement de plus de 3.000 euros est suspect… vous ne pouvez retirer au distributeur que 500-600 euros par jour… même vos virements connaissent une limite par jour et par semaine… Ce matin encore, j’étais obligé de communiquer à mon banquier une convention strictement confidentielle pour qu’il accepte de créditer mon compte… dans le même esprit, je devais justifier un virement important destiné au compte d’une nouvelle société en formation.

J’ai tenté d’expliquer à mon banquier que je fais encore ce que je veux de mon argent jusqu’à ce qu’il me rétorque calmement que je me trompe complètement… C’est bien à lui seul qu’appartient la décision de me créditer comme de me débiter tant il craint le retrait de son agrément bancaire par notre Ministre des Finances… C’est donc à moi de lui fournir toutes les preuves de mon innocence pour que ces opérations puissent se dérouler comme je l’entends.

Ce sont donc de nouvelles valeurs bancaires que j’ignorais mais qu’il y aura dorénavant lieu de respecter… Vous m’avouerez que des banquiers déguisés en gardiens de la morale financière feraient un excellent sujet de comédie hilarante pour Courteline, un grand sketch pour Coluche ou Le Luron, un remarquable numéro de clowns au cirque Bouglione.

Finalement, nous voilà donc obligés de poser des actes contraires à tous nos droits fondamentaux, complètement inimaginables au siècle dernier, parce qu’ils nous protégeraient, soi-disant, d’un mal pire encore… Nous sommes dans la situation du type qu’on doit mettre en prison pour le protéger d’une possible tentative d’assassinat…

Quand l’argent liquide aura disparu, quand toute l’économie souterraine aura été anéantie, quand le pouvoir aura été confié à des fonctionnaires, des banquiers, des notaires, des magistrats, des avocats, des experts, nous aurons peut-être encore la chance insigne de pouvoir respirer dans cet univers carcéral… sans alcool, sans drogues, sans tabac, sans sexe, sans voitures, au nom de la défense de nos valeurs… une vie passionnante de détenu sous haute surveillance en quartier de haute sécurité… une vie rythmée par la distribution gratuite d’une infecte nourriture carcérale, quartier libre de 20h00 à 22h00 devant les émissions-phares de TF1 ou RTL…

Extinction des feux à 22h15 pour économiser les énergies alternatives… Un cauchemar, une caricature à peine exagérée vu les agendas cachés, les tactiques partisanes, les grands projets liberticides concoctés par des élus insignifiants dont nous allons prochainement revoir les tronches patibulaires fleurir sur tous les murs de Bruxelles…

Ma boîte aux lettres déborde déjà de publications, toutes plus bêtes les unes que les autres, sur des sujets aussi brûlants que… Mobilité, Parking, Trottoir, Crottes de chiens, Espace Public, Communication, Administration, Gouvernance, Finance, Economie, Sécurité, Education, Urbanisme, Culture, Sports, Bien-Être, Seniors…

Comme tout cela m’emmerde prodigieusement, que de toute manière cela ne fera qu’empirer, le dimanche 14 octobre 2018 je préparerai mes valises pour m’enfuir le lendemain vers un rare espace de liberté… Quels interdits supplémentaires vont encore bien pouvoir imaginer ces cons durant mon absence ?

La chasse est dorénavant ouverte du 1er janvier au 31 décembre… sous prétexte de terrorisme, radicalisation, blanchiment, criminalité, stupéfiants, ivrognerie, fraude fiscale, quelques zozos élus par des aveugles-sourds-muets vont sévir contre les graves incivilités d’une population d’inciviques notoires, pris en otage de leurs délires… leurs slogans sonnent creux, leurs promesses idiotes n’engagent que les imbéciles qui veulent encore y croire… le ‘ziever’ de tous ces gugusses m’est juste devenu insoutenable.

Mes valeurs étaient celles des Lumières, celles de la Révolution Française… ‘Liberté, Egalité, Fraternité’… Des valeurs bafouées depuis qu’elles ont été détaillées dans une folklorique ‘Déclaration des Droits de l’Homme’… des droits de l’homme qui n’ont jamais été respectés nulle part, aujourd’hui encore moins qu’hier… on ne progresse pas, on régresse, on avance à reculons, en marche arrière.

A Sils-Maria en Engadine, Friedrich Nietzsche avait longuement ruminé sa lucide inversion des valeurs qui explique tant d’absurdités… Cette rumination sur les valeurs lui devint finalement si douloureuse intellectuellement qu’elle l’a rendu longtemps fou avant de le tuer…

Nos dirigeants actuels ne ruminent plus grand-chose… leurs valeurs toutes théoriques ne sont que des concepts virtuels à probabilités aléatoires… ils ne risquent pas de devenir fous, ils sont fous à force de ne plus rien défendre, sauf leurs seules rentes de situation.

Pitié, épargnez-moi l’exposé de vos valeurs, ce ne sont pas les miennes. (VC 1.1)

Vilain Coco

Laisser un commentaire