Huguette en prison

Les peuples sont dans les rues, les places, les stades, les Champs-Elysées… l’hystérie est à son comble… la patrouille de France strie l’azur aux couleurs de la Patrie… Nos enfants héroïques sont de retour au pays après une campagne épuisante de quinze jours… des courses de dératés derrière un ballon rond qui refuse de rentrer dans des cages solidement gardées par des géants bondissants.

A Paris, comme à Bruxelles, la ferveur du bon peuple est à son comble… les divisions d’hier ont fait place à l’Union Sacrée, celle qui fait la force de nos immenses nations indestructibles… pendant que les marionnettes manipulées font la fête, les éminences grises s’agitent dans les coulisses… l’heure est grave… comment récupérer cette ferveur populaire, la canaliser au service des grands projets individuels qui ne sont pas du niveau cérébral de cette piétaille de manants imbibés ?

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

5 commentaires

Laisser un commentaire