Balade du bonheur

Premières véritables vacances depuis le 21 mai 2016, ce samedi maudit où toute ma vie a brutalement basculé dans le gouffre… un cauchemar complètement inattendu, la chute d’Icare dans les profondeurs de l’Enfer de Dante Alighieri… Tabula Rasa à partir de laquelle il a fallu pratiquement tout reconstruire… une expérience de vie que je ne souhaite à personne même si je l’ai appréciée à sa juste valeur.

Je vous rappelle que le Baron Edouard Empain, aux mains de ses ravisseurs, avait fini par préférer négocier avec eux qu’avec ceux qui auraient dû se soucier de le sauver… finalement relâché par ses kidnappeurs sur un trottoir de Paris, il a parfaitement pu mesurer l’hypocrisie de son entourage direct comprenant son épouse, sa famille, ses plus proches collaborateurs… une extraordinaire leçon qui valait le fromage de la fable, sans nul doute…

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Un commentaire

Laisser un commentaire