La vie ou la mort

La vie est un combat à mort… peu le gagneront, beaucoup le perdront, heureusement souvent sans même s’en rendre compte tellement l’échec relatif finira par leur ressembler à la simple normalité de l’existence… le nombre faramineux de vies gâchées, loupées, massacrées, anéanties, au nom de je ne sais trop quels grands principes pétaradants qui ne sont qu’autant de menaces sur ces fameux droits de l’homme éternellement bafoués… une fumisterie supplémentaire à destination des naïfs, ces gueux qui oublient parfois de se taire au lieu de baiser respectueusement le cul nu de leurs honorables maîtres.

La vie, c’est comme la pratique du vélo… il ne faut jamais s’arrêter de pédaler, même dans l’ascension du Mont Ventoux si les jambes refusaient soudainement tous services… la chute dans le fossé devient alors inévitable, y compris pour celui qui pensait pouvoir faire la course en tête… évanoui, mourant, vous ne verriez passer la caravane publicitaire, puis le peloton indifférent, exclusivement concentré sur l’importance de l’enjeu… il ne se retournerait pas… à la rigueur un arrêt du camion-balai pour terminer piteusement la course au cimetière des  ‘has-been’.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire