Michel Onfray C/ Emmanuel Macron

Michel Onfray, brutalement défenestré comme un malfrat de France Culture, s’est rendu coupable du crime de lèse-majesté à l‘égard du petit Marquis poudré qui fait office de Président de la République Française… le voilà donc dorénavant interdit d’antenne sur les chaînes du service public goinfré du bon argent de contribuables bêlants qui n’en demandent jamais aucun compte.

La Macronie a pris les armes pour étouffer la voix d’une intelligence supérieure quand elle ose exprimer une opinion que ne partage pas la bien-pensance… c’est ce qu’on appelle en France la liberté d’expression, commune aux grandes démocraties confisquées par quelques oligarques omnipotents… ‘Tu racontes ce que tu veux à condition que cela ne me dérange pas.’… ‘Ta liberté s’arrête là où je vais prendre celle de te faire taire.’

Inutile de vous préciser que l’auteur de l’agression n’avance pas à visage découvert… ce sont ses laquais qu’il charge de cette sale besogne… l’hypocrite petit Marquis, déguisé en Président, n’a que l’embarras du choix parmi ses troupes d’affidés qui psalmodient ses louanges… Dégoûté, Nicolas Hulot avait déjà pris la porte du gouvernement à la fin des grandes vacances, peu avant la démission-surprise de Gérard Collomb qui a préféré quitter son Ministère de l’Intérieur pour retourner dans son fief électoral de Lyon dont il briguera la Mairie.

Il suffisait d’observer la glaciale passation de pouvoir de Edouard Philippe, qui faisait attendre Gérard Collomb comme un vulgaire palefrenier, pour bien comprendre que le courant continu ne passe plus dans la Macronie en Marche vers je ne sais trop quoi d’ailleurs… une affaire à suivre de près.

Je ne doute pas que les candidats pour remplacer Nicolas Hulot ou Gérard Collomb se presseront au portillon… la soupe est bien grasse… je vois mal, par contre, qui pourrait valablement remplacer Michel Onfray, Eric Zemmour, même Dieudonné M’bala M’bala, tous marqués au fer rouge de la censure politique pour extrémisme, droitisme, gauchisme, racisme, sexisme, anarchisme… j’en passe et des meilleurs tant on trouve de bâtons pour se débarrasser d’un chien accusé par le pouvoir monarchique d’être malade de la peste.

Michel Onfray, éjecté de France Culture, s’est donc permis d’écrire une lettre ouverte à son Président chéri avec toute la verve, toute la culture, tout le style, tout l’humour dont il est évidemment coutumier… Tollé dans la médiasphère en mal de copies… Silences assourdissants des responsables de l’agression qui se drapent dans les voiles de la vertu outragée.

Pendant que Michel Onfray doit se défendre comme un beau diable des attaques qui pleuvent de toutes parts, voilà que le petit Marquis Poudré se promène à Saint-Martin pour vérifier les travaux de reconstruction après le passage de l’ouragan Irma… S’ensuit la désormais dernière polémique du doigt d’honneur d’un Black dont on feint de penser qu’il était adressé au Président… ce qui est fort loin d’être démontré…

Peu importe d’ailleurs, le doigt d’honneur est relativement accessoire dans cette affaire, c’est plutôt la mauvaise justification magistrale du petit Marquis qui est mise en cause… A sa décharge, on admettra volontiers qu’un doigt d’honneur durant un bain de foule n’a pas une importance planétaire… Que cela énerve opportunément Marine Le Pen n’étonnera personne… il s’agit bien sûr de basse politique politicienne, sans grand intérêt à la cause.

Qu’il s’agisse d’un manque de respect flagrant à l’égard du premier personnage de l’Etat est une évidence qui peut expliquer la réaction violente des bons citoyens blessés dans leurs convictions… Par contre, comparer le comportement du Général de Gaule à celui d’Emmanuel Macron est d’une rare stupidité…

J’aurais voulu voir le Grand Charles aux prises avec Facebook, Twitter, Linkedin, Youtube, Google, Instagram… Je crois que De Gaulle se serait rapidement réfugié à Colombey-les-Deux-Eglises pour maudire à la Boisserie, avec Yvonne, cette fameuse chienlit qui est pourtant celle dans laquelle le petit Marquis est obligé de se débattre.

Autres temps, autres mœurs… comparaison n’est pas raison… le petit Macron n’est certainement pas De Gaulle dont il a pourtant voulu endosser le trop grand costume présidentiel… Mais je m’écarte du sort honteux réservé à Michel Onfray par ce pouvoir régalien hypocrite… inutile ensuite de s’étonner de la réaction virulente de Michel Onfray qui a totalement raison dans cette affaire…

Je me fiche bien d’apprendre que le petit Marquis pourrait être homosexuel ou bisexuel, je ne vois dans le texte d’Onfray aucune trace d’homophobie, juste de la satire humoristique qui ne devrait déranger personne sauf ceux qui décident de vivre douloureusement leurs différences sexuelles parce qu’ils refusent de les afficher… Tant pis pour eux.

Pourquoi toujours confondre l’action et la réaction ? Pourquoi tant d’hypocrisie pour porter les coups qui font affreusement mal en prétendant ne pas en être l’auteur ? Pourquoi tant de haines déversées sur la victime qui entend se défendre ? On se croirait dans une cour de récréation… ‘Ce n’est pas moi qui ait commencé, c’est la faute à Michel.’… ‘Je n’ai pas voulu la guerre, ce sont eux qui nous ont attaqués les premiers.’

On crée habilement la bagarre avant de se retirer sur la pointe des pieds en coulisses pour que la victime apparaisse comme seule coupable… tout doit être retenu ou inventé contre elle pour que le traquenard manigancé fonctionne comme prévu… Tout peut être retenu, même un bête mur Facebook…

Le brave pompiste de Comblain-au-Pont, Dominique Castronovo, vient d’être libéré par la Chambre du Conseil de Huy sous conditions de se taire vis-à-vis de la presse comme sur son mur Facebook… il reste tout de même inculpé du ‘meurtre’ de Mohamed Soujae, vieille famille Hutoise, qui pillait calmement le magasin de sa pompe avec quelques amis honorables…

Belle justice, en vérité, qui conditionne une libération limpide au respect du silence médiatique, au silence imposé sur Facebook qu’elle utilise pourtant de plus en plus abondamment dans ses conclusions comme dans ses jugements…

Liberté d’expression pour les gueux comme pour le Condottiere Michel Onfray. (VC 1.1)

Vilain Coco

Laisser un commentaire