Elections communales

Ouf, cette mauvaise comédie est enfin terminée… le Royaume de Gotha va maintenant pouvoir se débarrasser de ces abominables panneaux polluants, affichant les sourires, enjôleurs ou carnassiers, de tous ces zozos illuminés qui veulent absolument faire le bonheur des ‘gens’… Depuis ma plus tendre enfance ces campagnes électorales n’ont pas évolué… avalanches de prospectus débiles dans ma boîte aux lettres, collages d’affiches racoleuses, visites des cafés sur les marchés, longs débats d’idées somnifères sur la flexibilité des queues de vaches

De jeunes ambitions naissent pendant que d’anciennes disparaissent trop lentement… les jeunes ne connaissent pas encore l’efficacité de la machine à broyer leurs idéaux fantasmagoriques, les vieux se retirent goguenards, fatigués de cornaquer des troupes dont la majorité ne vaut pas un malheureux kopeck… il ne s’agit aucunement d’une course à la compétence mais plutôt d’une course à la popularité… j’oserais même avancer que la compétence pourrait souvent être un lourd handicap au lieu d’être un atout déterminant.

Ces élections communales n’ont clairement aucun intérêt sauf celui de nous confirmer que pas grand-chose ne changera dans ce pays lors des prochaines élections nationales… je ne parle même pas des élections provinciales dont la majorité des belges ignorent complètement les enjeux comme leur utilité… il y a tellement de niveaux de pouvoirs dans ce pays microscopique que plus un chat n’y retrouve ses petits alors que les rares initiés se servent de cette complexité opaque, soigneusement programmée, pour assurer leurs médiocres rentes de situation.

Comme d’habitude, tout le monde a gagné, surtout les vaincus… les socialistes battus conservent des majorités confortables dans toutes les grandes villes wallonnes en y ajoutant Bruxelles et Mollahbeek… Donc, pas de quoi en faire un drame alors qu’on annonçait une catastrophe qui ne s’est visiblement pas produite…

Le clientélisme socialiste a encore de fort belles années devant lui… Catherine Moureaux va même pouvoir continuer l’œuvre civilisatrice de son papa Philippe qu’elle propulse au paradis des délices multiculturels de la mixité sociale… le retour du Zorro islamique… une surprise qui vaut bien celle de Jean-Charles Luperto à Sambreville, lequel améliore sensiblement son score personnel de 2012 en assurant une majorité absolue aux socialistes qui le protègent… une belle démonstration de cette superbe démocratie aux odeurs élégantes de pissotières.

Les Libéraux MR reculent pratiquement partout en perdant de nombreuses places fortes… il n’y a vraiment que son Président, Olivier Chastel, pour tenter de nous expliquer qu’il s’agirait d’une victoire, alors remarquablement bien dissimulée… En fait, il s’agit d’une solide raclée électorale sauf dans quelques bastions campagnards sans grande importance… le Jodoigne de la famille Michel, le grand Lasne de la famille Rotthier-Wielemans.

Même remarque pour les Humanistes à part la guerre fratricide de Bastogne qui fit la une de l’information durant de nombreuses semaines… Benoît Lutgen a gagné contre Jean-Pierre qui retourne dans sa société Ice-Watch pour la délocaliser tout prochainement vers une région plus accueillante… pas sûr que l’emploi à Bastogne y fasse une bonne affaire.

Les seuls gagnant sont finalement les Ecologistes qui pavoisent, la Gauche Radicale du PTB, tous deux en position d’arbitrer les prochaines majorités communales… ce devrait être assez facile à négocier pour Ecolo… ce sera plus compliqué pour le PTB qui devra vaincre l’ancienne répugnance naturelle des Socialistes à leur égard… mais nécessité fait loi…

Le bonheur d’aller à la bonne soupe devrait rapidement l’emporter au PTB… le très récent souhait opportuniste des socialistes de récupérer discrètement cet électorat progressiste égaré risque probablement d’être le proche chant du cygne de cette nouvelle formation qui ne fait pas le poids contre la vieille garde rouge.

En Flandres, sans surprise, ce sont les flamingants qui marquent des points avec le large succès NVA doublé d’un retour en force du Vlaams Belang dont les socialistes font principalement les frais… le ‘cordon sanitaire’ autour du Vlaams Belang risque d’exploser grâce à la NVA… les hommes forts de Flandres sont bien les gestionnaires de la NVA derrière un Bart De Wever de plus en plus conquérant.

Les citoyens ont été démocratiquement consultés, il n’y a plus maintenant qu’à modifier la distribution interne du pouvoir pour former des majorités qui ressembleront furieusement aux précédentes, au moins dans l’art de ne pas faire grand-chose de différent… Autant de bruits pour aussi peu de résultats concrets depuis soixante ans me laissent perplexe.

Pour une fois, me reste la belle satisfaction d’avoir voté pour mon ami, Serge Minet, le charmant frère de ma dulcinée du Toboso… Serge se présentait à Uccle sur la liste Ecolo… je n’avais jamais voté Ecolo de ma vie… Voilà qui est aujourd’hui fait alors que ce parti n’a jamais récolté autre chose de ma part que sarcasmes et quolibets… j’ai donc ‘victorieusement’ trouvé une alternative à ce maudit vote libéral qui n’était devenu qu’une fort mauvaise habitude, un automatisme dont je n’ai jamais obtenu que les pires emmerdements durant de trop nombreuses années.

En fait, je n’ai strictement rien à foutre de ces élections communales sauf à me méfier de ce pouvoir de proximité qui ne m’inspire aucune confiance quand il se rapproche de moi… plus le pouvoir est lointain, anonyme, au mieux je me porte… plus il se rapproche, se personnalise, se familiarise même, plus je le crains s’il me prenait soudainement en grippe.

J’aime mon lointain comme moi-même, je crains mon prochain comme moi-même. (VC 1.1)

Vilain Coco

Laisser un commentaire