Prison Belgique

C’est marrant de voir des étrangers se battre pour résider en Belgique alors que plein de Belges se battent pour devenir résidents étrangers… Cela me rappelle une plaisanterie de mon ami décédé, John Michaux, parlant des boutiques de mode… ‘Tous ceux qui y sont veulent en sortir alors que ceux qui n’y sont pas voudraient y entrer.’

La semaine dernière, j’obtiens par miracle un rendez-vous avec la conseillère financière de Bpost en grève… En effet, impossible de faire d’importants paiements urgents car les limitations quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, bloquent toutes transactions qui dépassent les plafonds imposés aux gueux qui déposent leur bon argent dans ce coffre blindé… on peut entrer chez Bpost mais il est plus difficile d’en sortir… toutes mesures évidemment de nature à assurer la sécurité de leurs déposants… on est d’ailleurs tellement sécurisé qu’on ne peut finalement plus rien faire soi-même.

L’argent qui entre fait d’abord l’objet d’un contrôle tatillon, Tracfin, sur ses origines considérées, d’emblée comme éminemment douteuses… il faut savoir qu’une majorité de Belges se livrent au trafic d’armes, au commerce d’êtres humains, aux activités terroristes, au commerce illicite de stupéfiants, à l’exploitation de la prostitution… nécessité faisant loi, il n’y a pas lieu de s’en étonner.

Ce qui est plus étonnant reste bien le laxisme de ces magnifiques administrations sécuritaires lorsqu’il s’agit de retrouver les milliards d’euros de Mouammar Kadhafi comme les intérêts évaporés de ce pactole… ce brave Libyen avait choisi notre royaume bienveillant pour y déposer des sommes colossales dont on se demande aujourd’hui ce qu’elles ont bien pu devenir… le moins qu’on puisse dire est que personne n’en sait plus rien tant le brouillard fumigène est épais…

Heureusement pour nous, Kadhafi s’est fait dézinguer par son grand ami Nicolas Sarkozy… Un bon Libyen est un Libyen mort… il ne réclame plus rien… les milliards sont bien au chaud dans un compte mystérieux dont les intérêts partent vers des destinations inconnues avec des autorisations anonymes… Malheureusement pour Bpost, le Libyen avait choisi un autre banquier belge visiblement moins regardant sur l’origine ou la destination des fonds… Mais Tracfin veillait pour bloquer les comptes… Voilà ce qui arrive à ces petits épargnants imprudents qui n’écoutent pas les conseils de papa et maman.

Bref, après des heures de combats, de nombreux appels téléphoniques, deux visites aux guichets Bpost, j’obtiens finalement un rendez-vous avec la directrice du siège remplacée au rendez-vous par son assistante… arrêt maladie provoqué par l’épidémie de grippe, certainement due au réchauffement climatique… mes opérations réalisées, je croyais naïvement en avoir fini…

Que nenni… il fallait encore passer l’obstacle du notaire qui considère mes virements comme fautifs aux yeux de la loi… mon bon argent retourne donc chez Bpost, en grève, pour corriger mes erreurs inadmissibles… Mon vendeur s’énerve à juste titre… le notaire doit modifier son acte qui ne sera finalement pas signé… je devrai retourner chez Bpost, toujours en grève, pour modifier mes virements dans le sens indiqué par les agents de la puissance publique.

Les pandores, engagés par la commune de St-Gilles, profitent de mon passage dans leur riante commune pour me coller un ‘Billet de Stationnement’ à 25 euros qui vient compléter mon habituelle collection mensuelle à hauteur de 150 – 200 euros… J’entame nerveusement mon deuxième paquet de Lucky Strike bleue à 6 euros/pièce dont au moins 4 euros au profit des bonnes œuvres de l’Etat soit environ 240 euros sur une dépense de 360 euros par mois.

J’envisage de plus en plus sérieusement d’arrêter la cigarette malgré l’augmentation récente de ma pension légale généreusement portée de 1.310 euros mensuels à 1.420 euros pour des raisons que j’ignore sans même savoir qui et comment remercier un tel bienfaiteur…

Parallèlement, cet inconnu augmente le prix du diesel dont ma limousine allemande est gourmande pour asperger les piétons de particules fines… environ 320 euros par mois dont approximativement 200 en accises au profit des amis du peuple qui prennent soin de notre sécurité, de notre santé, de notre bien-être en général.

Plus de cigarettes, il faudrait ensuite décider de me séparer de mon véhicule considéré comme polluant pour devenir piéton, cycliste, planchiste, trottinettiste, transporté en commun… Anne Hidalgo ne s’en cache plus, elle annonce qu’elle veut piétonniser le centre de Paris… Philippe Close ne le dit pas encore mais il pense exactement la même chose pour notre immense capitale.

Si vous deviez promener un chien reconnaissant, n’oubliez jamais d’emporter sa laisse comme des sacs à déjections canines… un chien en liberté, une crotte abandonnée vaut l’amende d’un mégot jeté sur la voie publique… 250 euros… même remarque pour la satisfaction de votre besoin urgent contre une palissade alors que des vespasiennes payantes sont rarement disponibles… un créneau urinaire encore fort mal exploité mais dont l’avenir s’annonce pourtant brillant lorsque les Belges auront abandonné la cigarette et la voiture, privant ainsi l’Etat belge du pactole actuellement récolté.

A force d’emmerder son monde, la Belgique détruit progressivement sa base taxable, diminue ses rentes de situation, bousille sa clientèle d’habitués, démantèle l’utile économie souterraine, augmente les nouvelles couches d’interdictions sans supprimer les anciennes, massacre les innocents sans rien pouvoir faire contre les vrais coupables.

La décision ne vous appartient plus, votre argent n’est plus le vôtre, la traçabilité omniprésente devient la règle imbécile, la délation est encouragée, la liberté est partie en fumée, la vie privée n’est plus qu’une utopie pour Nicaise… la Belgique était un paradis, elle n’est plus qu’une cage dorée, une prison surveillée par de coûteuses administrations de fonctionnaires précarisés… Big Brother conduit sciemment son troupeau de ploucs vers l’abrutissement le plus total.

Mon pays, c’est ma prison, je ne m’en rendais même pas compte. (VC 1.1)

Vilain Coco

Laisser un commentaire