La peste jaune

Nicolas Poussin – La Peste à Ashdod

Il y eut la peste noire, puis vint la peste brune… voici la peste jaune… Un mal que le Ciel en sa fureur inventa pour punir les crimes de la Terre… la Peste, puisqu’il faut l’appeler par son nom, capable d’enrichir en un jour l’Achéron, faisait aux gouvernants la guerre… ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés…

Dans sa suite présidentielle à Buenos- Aires, le Petit Marquis Poudré, pensif, mettait nerveusement la dernière touche à la rédaction de son communiqué dans une crise lointaine qu’il imaginait naïvement pouvoir éteindre rapidement… il lui suffirait d’apparaître sur les écrans pour jeter l’anathème sur cette ‘chienlit’ toute gaullienne, devenue simple ‘chaos’ dans le vocabulaire châtié de nos énarques décalés.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Un commentaire

Laisser un commentaire