Gilets jaunes

J’ai rarement vécu un mois de décembre aussi agité… ce devrait être le mois de la paix aux hommes de bonne volonté, de la joie partagée, de la fête en famille, des prières en chantant la naissance de l’enfant-dieu, des libations dionysiaques de la Saint-Sylvestre… je crains qu’il n’en soit rien… les événements se bousculent… cela part dans tous les sens.

Lamartine devant l’hôtel de ville de Paris, le 25 février 1848, Paris – Emmanuel Philippoteaux

Le pacte migratoire non obligatoire, la chute possible d’un gouvernement belge MR-NVA, le G20 en Argentine avec la mort de George Bush père, la COP 24 de Katowice sur les changements climatiques, le décès du jeune Baron Albert Frère, les marches contre les violences faites aux femmes, les Gilets Jaunes rejoints par les lycéens pour foutre le bordel dans la boutique.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire