Ouvrez la cage aux oiseaux

Une nouvelle année est une occasion rêvée de prendre de bonnes décisions… les plus courantes sont celles de cesser de fumer ou d’arrêter les boissons alcoolisées… l’excès en tout étant un défaut, je vous recommanderais, avec bienveillance, une consommation plus sobre de toutes ces substances toxiques dont nul n’ignore qu’elles peuvent accélérer le décès prématuré de ceux ou celles qui en abuseraient.

Il ne faut néanmoins pas dramatiser… partant du principe que, de toute manière, nous n’en sortirons pas vivants, celui qui choisirait de fumer comme une cheminée en buvant comme un cosaque polonais risque souvent de vivre plus longtemps que n’importe quel moine trappiste en pieuse abstinence dans sa cellule spartiate de 12 m2.

Tout est donc une question individuelle de choix de vie en fonction des rares bonheurs que cette existence peut encore vous apporter… la meilleure solution reste à mon sens de ne fumer que les tabacs les plus fins en ne buvant que les meilleurs crus classés… encore faut-il avoir les moyens de cette coûteuse stratégie en restant totalement indulgent à l’égard de ceux ou celles qui, par précarité, se voient contraints de fumer des produits vulgaires entre de nombreux gorgeons d’infâmes piquettes vendues chez Aldi-Lidl en cubitainers de trois à cinq litres.

Prenez toutefois garde à la maréchaussée qui réclame, à corps et à cris, des effectifs supplémentaires pour traquer les bourgeois et les manants qui défieraient les justes lois du Royaume de Gotha… Comment ne pas leur donner raison ? Saviez-vous que ces malheureux pandores ne comptent à ce jour que 42.000 agents dans le cadre officiel dont plus de 5.000 manquent à l’appel, faute de budget… Comment voudriez-vous que 3,4 policiers pour 1000 habitants soient sérieusement à même de faire régner l’ordre public?

Après avoir détruit la Justice, le législateur, dans son immense sagesse, est parfaitement conscient des failles de son système stupidement répressif mais il se raconte que les caisses de l’état sont désespérément vides car les citoyens seraient réticents à verser leurs trop modestes oboles au Trésor de notre excellent Ministre des Finances.

Partout ce sont les mêmes cris de misère, de colère… les Palais de la Justice s’effondrent sur leurs locataires qui exigent des vêtements de protection, des chaussures renforcées, des casques de chantiers pour oser pénétrer leurs bureaux qui croulent sous les dossiers en désordre avant de rejoindre des archives stockées dans des greniers aqueux sur des planchers bouffés par le champignon de la mérule pleureuse, sous des toitures perforées qui suintent l’humidité en goutte à goutte chinoise.

Mêmes remarques pour les commissariats de police vétustes, l’informatique dépassée, le mobilier obsolète, les mitraillettes autrichiennes sans munitions correspondantes, les formations annulées faute de moyens… Bref, il ne faut pas être grand clerc pour rapidement comprendre que la Belgique n’est plus qu’un gigantesque foutoir bancal qui ne doit son fragile équilibre qu’à la volonté politique d’affirmer, envers et contre tout, que tout va très bien, Madame la Marquise… mais cependant il faut que je vous dise… faudrait nous dire quoi ?

En fait, il n’y a que deux solutions crédibles… La première serait de décupler nos forces de polices en investissant massivement dans la masse salariale, dans leurs équipements modernes, des locaux décents, un suivi judiciaire rapide, un système carcéral en adéquation… Il va de soi que tout cela à un prix qui ne peut être couvert que par l’augmentation sensible de l’impôt des personnes physiques, cet IPP que les Belges payeraient volontiers s’ils étaient certains de bénéficier d’une totale sécurité garantie par la déesse gréco-romaine, Thémis-Iustitia, pilier de notre immense démocratie, gardienne de nos valeurs, celles des Lumières étincelantes, en bonne voie de disparition avant leur résurrection, sorties du tombeau.

Ce paradis ‘Big Brother’ ressemblerait à un QHS, Quartier de Haute Sécurité, pour l’ensemble de la population reconnaissante… Logée, nourrie, blanchie aux frais de l’Etat belge dans des prisons ultra-modernes dotées des derniers conforts technologiques, des meilleurs matériels disponibles sur le marché… il n’y a rien d’utopique dans cette conception d’un état policier puisque tout se met sournoisement en place pour aboutir à ce résultat démentiel.

La deuxième solution, ma préférée, serait de revoir complètement les priorités exigées des grands corps de l’administration… Justice, Police, Armée, Education, Santé… il s’agirait tout simplement de rendre leur liberté aux volatiles prisonniers dans la volière… ‘Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux, regardez-les s’envoler, c’est beau’… chantait superbement Pierre Perret qui avait tout compris.

Imaginons un pays de cocagne où il ferait si bon vivre tant on y respirerait l’air pur de la grande liberté… Vous fumeriez où vous voulez, vous boiriez ce que bon vous semble, vous conduiriez à la vitesse qui sécurise votre vie comme celles de vos amis, vous forniqueriez librement dans les fourrés des parcs et des bois, vous achèteriez la meilleure herbe du Maghreb à la Régie Nationale du Royaume… Vous assureriez vous-mêmes votre réelle sécurité en achetant, en vente libre, les derniers modèles d’armes à feu proposées par notre fleuron industriel, la Fabrique Nationale de Herstal… une société que le monde nous envie alors que le Baron Albert a oublié de la racheter pour la revendre au quadruple du prix à ses grands amis français, à Bloch-Dassault par exemple.

Grâce à l’Intelligence Artificielle, robotisons la justice de paix, les tribunaux de police, 1ère instance, prud’homme, famille, entreprises, ne réservant à nos magistrats, libérés de ces crasses, que les seules procédures d’appels assorties de coûteuses indemnités à charge de la partie perdante pour décourager les habituelles manoeuvres de reports, expertises, appels aussi téméraires que léonins et vexatoires.

Le barème maximum d’imposition serait ramené au taux unique de 20 % sur tous revenus quelconques comme sur toutes marges brutes générées par une quelconque activité lucrative exercée sur le territoire national… les accises prélevées par l’Etat seraient également plafonnées au niveau de maximum 20 %… les escroqueries, les fraudes, toutes constructions d’optimisation fiscale deviendraient des délits pénalement punissables par des peines de prison ferme… On réfléchit mieux et plus vite en prison.

La peine de mort serait rétablie pour les crimes de sang, les violeurs, les pédophiles et les terroristes… les tribunaux militaires seraient seuls compétents pour juger les terroristes… les actuels effectifs de police pourraient être divisés par deux ou trois avec mission de se concentrer sur les seuls actes de banditisme, de terrorisme, d’atteintes à la sûreté de l’Etat, de criminalité informatique, à l’exclusion de toutes autres missions visant à emmerder copieusement la population, ce à quoi elle passe principalement son temps à l’heure actuelle.

Un Revenu Universel Garanti, RUG, de 1.000 euros par mois, indexé, serait assuré à tous citoyens belges de 21 ans accomplis, de 2.000 euros par mois après 65 ans… Il suffirait de démontrer très simplement à l’administration du RUG un état de besoin… Toutes les autres allocations sociales seraient supprimées… chômage, emploi, pensions, sécurité sociale, familles nombreuses, invalidité, GRAPA, CPAS, FOREM… toutes les administrations correspondantes seraient également supprimées… les syndicats devraient assumer, en transparence, leurs responsabilités civiles, pénales et fiscales.

Le référendum d’initiative populaire serait instauré à partir de 50.000 signatures de citoyens demandeurs… Les résultats enregistrés seraient exécutoires… les votes se passeraient exclusivement par informatique via Internet sur questionnaire envoyé à l’adresse mail de chaque citoyen majeur qui s’obligerait à voter dans les 48 heures.

L’armée de métier serait réduite à quelques bataillons d’élite, 10.000 hommes environ au lieu des 30.000 actuels, équipés des matériels les plus récents, les plus sophistiqués, avec interdiction constitutionnelle d’intervenir en territoire étranger sauf pour la défense de concitoyens en danger, voire dans le cadre d’une hypothétique force armée européenne intégrée… le reste ne nous concerne en aucune manière à l’exception de la situation dramatique dans notre ancienne colonie RDC et nos deux protectorats africains, Rwanda-Burundi, abandonnés depuis 1960.

Je laisse aux experts le soin de chiffrer ces quelques mesures radicales qui nous permettraient de recommencer à respirer l’air pur dans un Royaume qui devient lentement mais sûrement une prison dantesque dont il vaudrait mieux s’enfuir… tant qu’il en est encore temps… L’Apocalypse se produira lorsque ces imbéciles hallucinés, aidés par leurs complices obligés… Banquiers, Notaires, Contrôleurs, Huissiers, OCRC… sonneront le glas de la monnaie fiduciaire remplacée par la monnaie scripturale pour mieux contrôler chaque opération enregistrée via nos cartes bancaires plastifiées…

Il s’agit bien de la mise à mort programmée de l’importante économie souterraine, un secteur vital tant pour l’économie que pour la protection de nos libertés individuelles… le contrôle total de la vie privée de chaque individu par quelques milliers de fonctionnaires abrutis, de banquiers voraces, d’huissiers arrogants, de magistrats somnolents, ces vautours grassement nourris sur les dépouilles de leurs prisonniers…

Je préfère encore me constituer directement prisonnier à Saint-Gilles, Nivelles, Namur ou Lantin… Heureusement pour moi, ma disparition administrative s’organise très prochainement… Vous, c’est vous qui voyez.

Ouvrez la cage aux oiseaux avant que le monstre ne vous ensevelisse. (VC 1.1)

Vilain Coco

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire

  1. Bien résumé.Malheureusement fort probable que ton initiative prenne l’eau rapidement. L’ogre « Etat » n’est pas prêt à se laisser bouffer par des mesures simples. Suis d’accord de te suivre. On va fonder un comité de salut public, pour la défense de nos intérêts, et mettre un terme aux bêtises dont on nous abreuvent chaque jour. (comme arrêter les travaux du RER !!!!!)
    alors qu’on demande d’arrêter la pollution de nos grandes villes.Je me demande, si le ministre Bellot pourra maintenir ses promesses de continuation des travaux. Je le souhaite ardemment.Attention la NVA surveille ????.

Laisser un commentaire