La qualité n’a pas de prix

Je vous écris depuis ma Casamance adorée, ensoleillée, dans laquelle je peux enfin revenir l’ayant quittée en avril dernier avant de recevoir un jugement de divorce inique, incroyablement favorable à mon ex-épouse criminelle… tout revient lentement dans l’ordre devant la Cour d’Appel de Ziguinchor qui statuera de nouveau fin janvier sur différentes questions importantes dans cette aventure rocambolesque depuis le 21 mai 2016… Mon Hiroshima-Nagasaki.

La semaine dernière, invité par un ami riche dans une maison de bouche, j’apprenais cette bonne nouvelle sénégalaise à la table du restaurant ‘Le Passage’… une excellente adresse d’Uccle, des menus à prix raisonnables, une superbe carte de vins, une addition entre 50 et 100 euros le couvert en fonction de la qualité des bouteilles… Comme ce n’est pas moi qui invitait, je m’en suis donné à cœur-joie sous l’œil approbateur de mon généreux ami fortuné.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire