Quitter Vilvorde

Les Maréchaux de l’Empereur lui présentaient régulièrement des meneurs d’hommes, dits ‘hommes de confiance’ pour les postes de commandement… Une des qualités courantes qui faisaient toujours rire l’Empereur était alors… ‘Sire, ce garçon est remarquablement intelligent’… la réponse claquait immédiatement… ‘L’intelligence, Messieurs, je m’en charge… trouvez-moi plutôt des chefs qui ont de la chance.’

Napoléon et ses maréchaux à la bataille de la Moskova, en 1812. Peinture de Vassili Verechtchaguine, 1897

Comme de coutume, le Génie avait tout compris… Si des hommes comme Murat, Ney, Lannes, Bessières, Soult, Berthier, Grouchy, Bernadotte, avaient seulement été intelligents, ils n’auraient jamais été faits Maréchaux d’Empire… Les Maréchaux d’Empire, ceux qui ne sont pas morts sur les champs de bataille, étaient surtout des hommes de courage, de charisme, de chance et malheureusement finalement de cupidité… des vertus que l’Empereur détectait à merveille sachant parfaitement comment les utiliser au service de la France comme de sa gloire.

La suite de cet article est réservée aux abonnés du Blog. Si vous êtes abonné, veuillez vous connecter . Si vous souhaitez lire la suite, veuillez vous inscrire

Laisser un commentaire