Le coup de gueule

Les bourgeois adorent laver leur linge sale en famille, balayer leurs petites crasses sous les carpettes, porter les masques vénitiens qui leur permettent d’être en apparence ce qu’ils ne sont absolument pas dans la réalité… Ayant toujours vécu dans la lumière, je déteste cette attitude autant que la bourgeoisie… j’ai pour habitude de régler mes problèmes en toute transparence… Que cela plaise ou non m’indiffère complètement… je me fiche cordialement de l’opinion des gens à mon égard.

Si les bourgeois sont très discrets sur leurs familles, ils sont par contre fort friands des rumeurs, cancans, ragots, qui courent sur leurs voisins… il suffit de passer quelques heures dans un bar quelconque pour se faire une idée précise de qui fait quoi et comment… Qui trompe qui ? Qui couche avec qui ? Qui fait fortune ? Qui se ruine ? Qui est pute ou maquereau ? Qui est con aux yeux d’autres cons ? Etant entendu que les conversations intelligentes sont rares, voire exceptionnelles au bar de la Marine.

Je réfléchissais ce constat flagrant à la lumière des jolis chiffres de fréquentations enregistrés par mes récentes chroniques sur… les Logé-Haas-Judas Lescrot-Softimat… elles rencontrent un succès étonnant… je m’en réjouis bien évidemment car il s’agit bien d’offrir des costumes sur mesure à ces escrocs, menteurs, hypocrites, haineux, ingrats, juste bons à rien, dont ma propre famille qui se permet de faire perquisitionner mes appartements sur des plaintes grotesques déposées par ces imbéciles contre leur propre père.

Le fait de dévoiler leurs turpitudes à un public qui s’en régale est évidemment une belle satisfaction que je compte largement alimenter tant que ces voyous n’auront pas réglé les dettes qu’ils ont à mon égard, des dettes qu’ils connaissent parfaitement tout en les niant vigoureusement… c’est ce que mon fils aîné, Philippe Logé, appelle… ‘des histoires racontées à ma manière’… tout en étant bien incapable d’en raconter d’autres… ‘à sa manière’… celle d’un menteur hypocrite, imbécile, con depuis sa plus tendre adolescence.

Quand nous évoquerons son cas personnel, nous aurons bien sûr l’occasion de revenir sur les fulgurances visionnaires de Philippe Logé, un grand con que j’avais toujours soigneusement tenu à l’écart des hautes responsabilités dans mes affaires… il était inutile de programmer les désastres dont il est coutumier, désastre qu’il ne manquera pas de confirmer rapidement.

Par contre, le succès remarquable de cette dernière saga familiale Logé-Haas, vue par des centaines de visiteurs qui la partagent des dizaines de fois, alimente ma réflexion sur une stratégie que j’envisageais depuis belle lurette sans l’avoir encore mise à exécution…

Comment rentabiliser un blog à succès sans devoir faire appel à de la publicité commerciale ? J’en ai longuement discuté avec mon éditeur-webmaster qui me confirme que le moment est bien choisi pour passer aux choses sérieuses… je m’en explique…

A l’origine, mon mur Facebook en 2013, mon Blog personnel en 2017, avaient pour simple but de satisfaire mon goût de l’écriture… je voulais aussi laisser la trace écrite d’un grand-père absent à mes petits-enfants manipulés par leurs parents, au point de m’ignorer complètement depuis mon divorce de 2012…

je voulais enfin garder un contact virtuel avec tant de relations étroites que le tourbillon de la vie se charge de faire disparaître… Intérieurement, sans le dire encore, j’espérais jeter les bases d’un large soutien aux engagements de solidarité que j’entends conduire à travers ma Fondation… HDC Cap Skirring… au profit de cette Casamance que j’adore.

A plusieurs reprises, j’ai donc essayé de faire appel à la générosité de mes lecteurs avec des résultats proches du néant… j’ai proposé le Cocon de Cabrousse, la Maternelle Facoly, la Casa Santé, Sam Picasso, Mamady Kourouma, d’autres artisans locaux… j’ai même édité, à compte d’auteur, mon livre… ‘Systemafric’… censuré par la Justice belge à la demande des Logé-Haas, ensuite… ‘Systemafric 2.0’… dont le modeste tirage achève péniblement de s’écouler.

J’ai reçu la semaine dernière les extraits de mon compte ‘Paypal’ qui ne renseigne que trois anciens dons pour un total de 61 euros, le dernier euro étant celui versé par mes soins il y a un an pour tester ce mode de paiement sécurisé… je publie généralement trois chroniques par semaine depuis six ans… chaque chronique me demande environ deux heures de travail… deux heures de plaisir me direz-vous… le tout pour cette aumône de 60 euros en trois ans ? Une telle pingrerie, toute bourgeoise d’ailleurs, me pose la question du choix crucial entre la gratuité et le payant…

Ma décision est prise, ce sera le Blog payant… il est temps de faire le grand ménage au risque de perdre de nombreux lecteurs qui refuseront, à bon droit, de soutenir mes actions de proximité sur le terrain… Mettons-nous bien d’accord, il ne s’agit nullement de m’enrichir à titre personnel, il s’agit simplement de m’aider à développer sur place un modeste cercle vertueux au profit de cette Afrique miséreuse que les riches bourgeois européens se sont contentés, se contentent toujours, de piller, de corrompre, de réduire en esclaves du village global… je ne l’accepte pas, je ne l’accepterai jamais.

A dater de cette semaine, mon blog ne sera donc complètement accessible qu’aux seuls abonnés payants… la contribution annuelle est fixée à 50 euros pour environ trois chroniques par semaine, soit 150 chroniques annuelles et une redevance individuelle de 0,30 centimes  par texte publié… Ceux qui estimeraient ce prix trop élevé peuvent se contenter de ne payer que 20 euros… je me réserve de les accepter ou de les refuser selon des critères qui restent les miens.

Moralité, je désire impérativement que ce Blog chronophage devienne ainsi une source régulière de rentrées financières au seul profit de ce qui deviendrait alors… ‘NOS interventions directes en Casamance’.

Mon ONG, HDC Cap Skirring, se chargera bénévolement de la surveillance de NOS opérations de proximité dont elle rendra régulièrement compte sur le Blog… Une belle démocratie donc, genre dictature africaine, basée sur les choix d’un Président éclairé, des choix qui ne peuvent évidemment être qu’excellents… un Président éclairé qui en a complètement marre de prêcher la bonne parole dans un désert de silence alors que les besoins sont aussi urgents, aussi flagrants…

L’indifférence généralisée de mes semblables m’est intellectuellement intolérable… je sacrifierai donc volontiers quelques centaines, même quelques milliers de ‘followers’ égoïstes qui ne me procurent que le plaisir trop égotique d’être lu par le nombre… je désire dorénavant que ceux qui me lisent partagent un minimum de mes convictions en me soutenant concrètement, en me manifestant leurs encouragements à travers cette aide financière devenue vitale pour rester efficace.

C’est mon message très direct de ce début de semaine avant de retremper la plume dans l’encrier pour raconter la grande saga familiale… Logé-Haas… elle connaît déjà un large succès d’audience, ce dont je me réjouis… ces Pieds Nickelés, petits escrocs-voyous, vont se faire rhabiller de la tête aux pieds sous les regards connaisseurs de cette Belgique qui compte pour eux, celle des bourgeois qui les connaissent très bien, celle qui leur demandera souvent comment il était possible de se conduire aussi mal envers un père qui ne leur avait fait que du bien…

Le fait de les quitter en 2012 pour une jolie Pute, renvoyée dans ses foyers en 2016, ne regarde que moi sans nullement justifier leurs attitudes à mon égard qui fut pire encore depuis mon retour en Belgique de mai 2016… Cette famille n’a aucun droit de me juger du haut de l’escabeau qu’elle utilise pour se hisser à hauteur de mes chaussettes … Quelques malheureux coups de bite de leur Patriarche ne méritaient pas tant de haine…

La saga Logé-Haas-Judas Lescrot-Softimat et consorts démarre… elle promet d’être croustillante… il n’y a plus qu’à vous abonner pour vous en amuser même si… ‘Cela ne nous regarde pas’…

Merci à tous pour votre généreux soutien… j’en ai besoin… ils en ont besoin.

Seul, on va vite, ensemble on va plus loin. (VC 1.1)

Vilain Coco